GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le pari perdu de Matteo Renzi

    Matteo Renzi, en conférence de presse, le 5 décembre 2016, après le rejet du référendum constitutionnel. REUTERS/Alessandro Bianchi

    Le chef du gouvernement italien est donc contraint à partir, après avoir perdu son référendum constitutionnel. Matteo Renzi qui voulait envoyer à la casse toute la vieille garde politique quand il est arrivé au pouvoir en février 2014, se voit finalement délogé.
    Le score est sans appel, près de 60 % pour le non avec une participation massive. Il faut dire que la plupart des leaders, y compris dans les rangs de la majorité avaient appelé à voter contre des changements constitutionnels qui conduisaient à une trop forte concentration des pouvoirs dans les mains du président du Conseil.
    Le non l’a aussi emporté pour d’autres raisons, non à l’austérité, non à Bruxelles, non au chômage, et surtout Non à Renzi qui avait personnalisé à l’extrême ce scrutin. Autant de messages qu’ont voulu faire passer les votants. Cécile Debarge est allée à leur rencontre.

    On l’imagine, les populistes, la Ligue du Nord et le mouvement cinq étoiles de Beppe Grillo ont appelé à des élections immédiates. Des populistes qui, du Brexit aux dernières élections bulgares, ont le vent en poupe. Matteo Renzi était un pro-européen, même s’il paraissait parfois gêné aux entournures par cette image pro-UE. Cette défaite, c’est donc un nouveau coup dur porté aux espoirs de relancer le projet européen. A Bruxelles, on retrouve Joana Hostein.  

    L’Europe qui n’est pas contestée partout. En Autriche, le candidat d’extrême droite pour la présidentielle, a finalement été battu par Alexander Van der  Bellen, écologiste et pro-européen
    L’Union européenne qui dit aujourd’hui vouloir lâcher du lest sur l’austérité et donner plus de marge budgétaire aux Etats.

    Une chorale syrienne
    Des centaines de milliers de Syriens ont trouvé refuge en Allemagne, au cours des douze derniers mois. A Munich, certains d’entre eux ont voulu monter un projet pour raconter leur pays et leur culture aux Allemands. Et ce projet, c’est une chorale. Reportage de Pauline Curtet.

    Entrepreneur et moldave
    L’émigration de masse, c’est aussi une donnée de fait pour la Moldavie, petit pays le plus pauvre du continent, coincé entre la Roumanie et l’Ukraine. Un Moldave sur trois a quitté le pays. Mais, ce n’est pas une fatalité, des entrepreneurs choisissent de rester pour soutenir leur pays. Sébastien Gobert les a rencontrés.

    Charlie Hebdo, version germanique
    C’est une première pour le tristement célèbre Charlie Hebdo. Le journal satirique français s’exporte en Allemagne. Même titre, mêmes rubriques, mais des reportages sur l’Allemagne. Minke Schneider la rédactrice en chef, a expliqué a Catherine Rolland l’engouement pour ce premier numéro outre Rhin, surtout sur les réseaux sociaux. 

     


    Sur le même sujet

    • Invité de la mi-journée

      Italie: échec du référendum et démission de Matteo Renzi, quelles conséquences?

      En savoir plus

    • Italie

      Après la chute de Matteo Renzi, quel avenir politique pour l'Italie?

      En savoir plus

    • Italie

      Italie: rejet du projet de réforme constitutionnelle, Matteo Renzi démissionne

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Référendum constitutionnel à haut risque pour Matteo Renzi

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Référendum en Italie: Renzi veut croire à sa victoire

      En savoir plus

    • Carrefour de l'Europe

      Matteo Renzi : quitte ou double

      En savoir plus

    • Italie / UE

      UE: l'Italien Matteo Renzi frustré par le contenu du sommet de Bratislava

      En savoir plus

    • Corruption: les bons et mauvais élèves européens

      Corruption: les bons et mauvais élèves européens

      La corruption, le meilleur terreau du populisme et du rejet de la classe politique.Nous poursuivons aujourd’hui, dans Accents d’Europe, notre enquête sur les scandales …

    • Des Européens de plus en plus mobiles pour trouver un emploi

      Des Européens de plus en plus mobiles pour trouver un emploi

      On pourra dire que c’est l’effet Erasmus. Et certainement la conséquence du chômage. 50 % des jeunes Européens sans emploi sont prêts à s’établir dans un autre pays européen …

    • Europe: les inégalités se creusent

      Europe: les inégalités se creusent

      L’économiste français Thomas Piketty publie, quelques années après son best seller « Le capital au XXIème siècle », un nouvel ouvrage « Capitalisme et idéologie » : une …

    • Rémunération, reconnaissance: comment réenchanter le métier de prof?

      Rémunération, reconnaissance: comment réenchanter le métier de prof?

      Les élèves français ont repris le chemin de l'école, retrouvé leurs professeurs. Des enseignants toujours motivés, mais qui s'estiment déconsidérés, mal payés.Alors quand …

    • Recomposition politique à l’italienne

      Recomposition politique à l’italienne

      En Italie, la nouvelle coalition au pouvoir est sur les rails. L’alliance improbable entre le mouvement populiste Cinq étoiles et le Parti démocrate qui était jusqu’alors …

    • Brexit : ce qu’en dit la presse britannique

      Brexit : ce qu’en dit la presse britannique

      Et nous ouvrons cette émission avec un retour sur une semaine encore très riche en rebondissements, chaos, défections, renvois, insultes… C’est l’actualité du Brexit …

    • Brexit : les folles heures du Parlement britannique

      Brexit : les folles heures du Parlement britannique

      Londres s’est réveillé un peu sonné par le gros coup de folie qui s’est emparé de Westminster pour la rentrée parlementaire. Pendant quelques heures, les noms d’oiseaux …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.