GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Migrants en Algérie: «Les gendarmes nous traitent comme des esclaves...»

    Des migrants qui se trouvaient dans le désert secourus par les autorités nigériennes et ramenés à Arlit. AFP/STR

    Il est Malien. Comme 264 de ses compatriotes, Ibrahim Traoré a été arrêté à Alger où il vivait début décembre. Ibrahim a été conduit en bus vers Tamanrasset dans le sud algérien, puis expulsé vers son pays d’origine via le Niger. Les mauvais traitements, les insultes de la part des gendarmes algériens. Ibrahim raconte son calvaire, de Bamako où il s'est confié à Serge Daniel.
     

    « Je suis sorti de chez moi arrivés à l’arrêt de bus les gendarmes m’ont arrêté, m’ont ramené dans un endroit pour vérification des papiers. il y avait plus de 3 000 personnes, des Maliens, des Congolais, des Nigériens, il y avait toutes les nationalités africaines. Pendant deux, trois jours, il ne s'est rien passé. Les gendarmes t’insultent et te frappent et on ne peut rient faire. Puis on a quitté Alger pour Tamanrasset, dans des conditions terribles. 

    Arrivés à Tamanrasset, les gendarmes nous traitent comme des esclaves et nous on ne dit rien car tu ne peux pas parler, si tu réponds ils sortent toutes les personnes de la pièce et il te tabassent jusqu’à que tu tombes à terre (..). Arrivés à Tamanrasset, le consulat est venu nous chercher et a demandé s’il y avait eu des morts et des blessés. On leur a dit oui mais les gendarmes ont nié.

    De Tamanrasset on est parti au Niger dans des camions-benne. Arrivés là-bas, on a retrouvé des personnes qui ont été pris à la frontière. Eux, ils ont passé trois jours en plein soleil, sans boire sans manger, il y a même eu des morts. Ils nous ont alors regroupés. Pendant plus de 24 heures on a traversé le désert sans eau, ni nourriture. Et arrivés à Arlit, Les Nigériens nous ont bien reçus, ils nous ont donnés à manger à boire, ils nous ont traités comme leurs frères…. »


    Sur le même sujet

    • Décryptage

      L’Algérie, nouvelle frontière pour les migrants

      En savoir plus

    • Mali / Algérie

      Le Mali mécontent du traitement infligé en Algérie à ses ressortissants

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Série Migrants (volet 2/5): ne pas raconter l’horreur libyenne

      En savoir plus

    • Appels sur l'actualité

      [Vos réactions] Algérie: quel sort pour les migrants?

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Série Migrants (volet 1/5): Algérie, mentir sur le dénuement

      En savoir plus

    • L'actualité francophone

      Arrestations massives de migrants africains en Algérie-Dominic Ongwen à la CPI

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.