GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Ce samedi 20 janvier, l'armée turque a annoncé avoir mené de nouvelles frappes contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord de la Syrie, alors qu'une offensive terrestre semble imminente. Les forces turques ont affirmé avoir frappé «en état de légitime défense» des positions des YPG en riposte à des tirs dans la région syrienne d'Afrine, contrôlée par cette milice kurde considérée par Ankara comme une organisation terroriste.

    L'orpaillage au Mali concurrence la production industrielle d'or

    Encourager officiellement l’orpaillage en ce moment, c’est aussi de la part des autorités maliennes un message vis-à-vis des groupes industriels, comme Randgold, qui renâclent à payer plus d’impôts à l’Etat malien. Getty Images/Aldo Pavan

    Au Mali, l'or des mines artisanales représenterait de 15 % à 50% de la production malienne de métal précieux.

    L’orpaillage ne cesse de grandir au Mali, depuis 2012 et les troubles dans le pays. Selon la Chambre malienne des mines, rapporte Reuters, le pays compterait plus d’un million de mineurs artisanaux, répartis sur 350 sites aurifères. La production d’or du secteur informel est par nature difficile à quantifier, les évaluations vont de 10 à 36 tonnes sur 70 tonnes d’or exportés par le Mali, troisième producteur de métal précieux d’Afrique. L’orpaillage pourrait donc fournir plus de la moitié de l’or malien.

    Cette ruée vers l’or des populations maliennes est compréhensible : 33 grammes d’or, une once, c’est encore près de 1300 dollars. Mais le phénomène inquiète les groupes miniers industriels présents au Mali. La compagnie sud-africaine Randgold a même menacé de quitter le Mali si les mineurs artisanaux continuaient d’extraire l’or sur ses propres permis, d’autant qu’ils sont souvent de mieux en mieux équipés, estime le groupe aurifère. Randgold dénonce également les effets pervers de cette activité informelle sur l’environnement ou le travail des enfants.
     
    En revanche les autorités du Mali ne semblent pas s’inquiéter de l’essor de l’orpaillage. La Chambre malienne des mines estime même que la production artisanale pourrait prendre encore plus d’essor encore, et qu’il faudrait l’organiser en coopératives. Même avis du côté de la grande raffinerie nationale, Kankou Moussa, filiale de Swiss Bullion. Cette raffinerie est une originalité malienne, aucun autre pays aurifère d’Afrique de l’Ouest, ni le Burkina Faso, ni le Ghana, ne possède une raffinerie d’une telle importance. Kankou Moussa se targue de pouvoir raffiner 100 kg d’or par jour.
     
    C’est peut-être la force du Mali face à l’orpaillage artisanal : pouvoir conserver dans le circuit officiel malien une grande partie de l’or qui est extrait de façon clandestine, plutôt que de le voir partir en contrebande. Encourager officiellement l’orpaillage en ce moment, c’est aussi de la part des autorités maliennes un message vis-à-vis des groupes industriels, comme Randgold, qui renâclent à payer plus d’impôts à l’Etat malien.

     


    Sur le même sujet

    • Reportage Afrique

      Mali: forum national sur l’orpaillage

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Les autorités du Mali veulent organiser la fillière de l'orpaillage

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Mali: conflits dans le secteur de l'orpaillage

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Les périls de l'orpaillage au Mali

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.