GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Mai
Lundi 22 Mai
Mardi 23 Mai
Mercredi 24 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mer de Chine: le navire américain est entré «sans permission» dans les eaux chinoises, selon Pékin
    • Terrorisme: l'Otan compte rejoindre la coalition anti-EI mais ne participera pas aux combats (Stoltenberg)
    • Attentat de Manchester: les fuites «nuisent» à l'enquête (police britannique)
    • Attentat terroriste de Manchester: deux nouvelles arrestations, une femme libérée (police)

    Russie/Occident : la course à l'arsenal numérique

    Un homme devant une carte de l'Europe présentant les activités de botnets (machines zombies). ©BORIS ROESSLER/DPA/AFP

    Les soupçons de cyberattaques venues notamment de Russie se multiplient. Les grandes puissances intègrent cette nouvelle notion de combat.

     Fancy Bear (« les ours fringants »), APT 28, Strontium, Tsar team (« l'équipe du tsar ») : autant de noms de code pour désigner un groupe de hackers, mercenaires, responsable depuis une dizaine d'années de nombreuses attaques sur des systèmes informatiques, aux Etats-Unis et en Europe occidentale. Une clé USB, un ordinateur qui traîne, un faux mail ouvert par erreur, et la porte s'ouvre. Comme à l'époque de la guerre froide, les Russes agissent à distance, avec une expérience, des moyens très importants.

    C'est ce que nous dit Nicolas Arpagian, directeur scientifique de l'Institut français des hautes études de la sécurité et de la justice, spécialiste de la sécurité numérique. « La Russie a une grande tradition de connaissance de formation, dans le domaine des mathématiques, il est donc naturel que ça se retrouve dans le savoir-faire des forces armées russes. Même dans le domaine commercial, il s’avère que la Russie a la particularité d’avoir créée des acteurs économiques, compétiteurs de Facebook, de Google dès lors que ça fait partie de ses moyens d’actions, d’influence pour capter des informations ou pour porter des coups à ses adversaires diplomatiques ou stratégiques ».
     
    Opacité totale
     
    Les Occidentaux préparent leur riposte. Le problème, c'est que comme tout se passe en secret, de façon insidieuse, il est très difficile de prouver qui sont les pirates, qui sont les commanditaires, qui peuvent être hébergés dans un pays tiers. Toutes les manipulations sont possibles. On peut maquiller les traces. Il faut donc des spécialistes. La France annonce que 2 600 combattants numériques vont être supervisés par un commandement cyber, basé en Bretagne. Des milliers de réservistes pourront être mobilisés. Capacités défensives, parer les attaques, et offensives, en soutien des moyens conventionnels, ou encore pour paralyser les systèmes informatiques des terroristes.
     
    Une course aux armes numériques entre rivaux stratégiques, mais pas seulement, explique Nicolas Arpagian. « Ça se pratique même entre alliés, c’est-à-dire que l’on a une ‘alliance de façade’ mais dès que les intérêts stratégiques divergent alors, chacun essaie de regarder le jeu de son adversaire pour conserver son avance ou rattraper son retard. Ce qui est certain c’est que tout est sujet à exploitation, que ce soit du renseignement ou que ce soit des systèmes de communication qui peuvent être interceptés ou neutralisés de manière à paralyser ou à mettre en difficulté les performances techniques industrielles militaires de l’adversaire ».
     
    Les ennemis, les méthodes changent en permanence. Les Ddos (attaques par déni de service), les botnets (les machines zombies), sont entrés dans le vocabulaire.

    • Des réverbères à bactéries

      Des réverbères à bactéries

      Une jeune société française nommée Glowee espère un jour remplacer nos éclairages gourmands en électricité par …

    • Parlez-vous le robot ?

      Parlez-vous le robot ?

      Qu’ils soient équipés de roues, de pattes ou encore d’hélices, comme les drones, ne change rien à l’affaire: nos robots …

    • Mille bornes en «tout électrique»

      Mille bornes en «tout électrique»

      La distance moyenne que peut parcourir un véhicule électrique est actuellement d’environ 160 km par charge. Un réel problème d’autonomie …

    • Un charmant petit village lunaire

      Un charmant petit village lunaire

      Depuis 1969, la Lune ne fait plus rêver, l’humanité préférant réserver ses «pas de géant» à Mars qui …

    • Echo Look is watching you

      Echo Look is watching you

      « Echo Look » est le nom de la nouvelle version du gadget high-tech connecté et imaginé par l’entreprise américaine Amazon. Cet …

    • Un « métro » pour voitures, imaginé par Elon Musk

      Un « métro » pour voitures, imaginé par Elon Musk

      The Boring Company, est le nom d’une entreprise de recherche financée par le patron de Tesla et de SpaceX, Elon Musk. Son objectif est de créer des …

    • Wikitribune, « l'anti fake news » de Wikipedia

      Wikitribune, « l'anti fake news » de Wikipedia

      Des millions d’articles sur l’Histoire, les arts, la culture, les sciences, la géographie, les religions, et bien d’autres ! L’encyclopédie …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.