GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le riz thaïlandais reprend le chemin de l'Afrique

    Une rizière en Thaïlande. Cavan Images

    Parmi les cinq premiers importateurs de riz thaïlandais figurent quatre pays africains. En tête, le Bénin.

    Le riz thaïlandais reprend le chemin de l’Afrique. La Thaïlande a majoritairement exporté son riz vers le Bénin, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, la Chine et le Cameroun. Dans cet ordre.

    60 % d’exportations vers l’Afrique, c’est un retour aux débouchés traditionnels pour le riz thaïlandais, après quelques années d’éclipse. Entre 2011 et 2014, la Thaïlande n’exportait plus grand-chose. Son riz, acheté à prix d’or au paysan et stocké par le gouvernement de Yingluck Shinawatra était trop cher sur le marché international. Les riz vietnamien, indien et pakistanais l’avaient évincé sur les étals africains.

    En prenant le pouvoir à Bangkok, la junte a entrepris d’écouler les immenses stocks de riz accumulés pendant trois ans en Thaïlande. Ce qui a fait plonger les prix. Désormais, le riz thaï ne se vend pas beaucoup plus cher que ses concurrents (autour de 335 dollars la tonne de brisures). Et c’est ce qui lui a permis de reprendre toute sa place. Avec d’autant plus de facilité, explique Patricio Mendez del Villar, économiste au Cirad, que les circuits commerciaux sont rodés depuis des décennies, entre les exportateurs privés thaïlandais, les négociants européens, et les importateurs africains ; le Vietnam, qui privilégie les transactions d’État à État, est retourné vers ses anciens clients, l’Indonésie et les Philippines.

    Acheter pour compenser ses pertes

    Troisième pays importateur de riz thaïlandais cette année, l’Afrique du Sud a beaucoup acheté pour compenser ses pertes de récoltes céréalières, dues à la sécheresse. Mais le champion mondial des importations de riz de Thaïlande en 2016, devant la Côte d’Ivoire, c’est le Bénin (1 million de tonnes). Bien entendu, le marché béninois est incapable d’absorber tout ce riz, il en consomme au mieux 400 000 tonnes par an. Le reste soit 600 000 tonnes a filé vers le Nigeria voisin.

    Si le Nigeria ne figure pas dans le top cinq des importateurs de riz de Thaïlande, il en fait bien évidemment partie, mais officieusement. La contrebande de riz reprend de plus belle entre le Bénin et le Nigeria depuis que le gouvernement nigérian a relevé les taxes sur le riz étranger pour protéger son riz local.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.