GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juillet
Lundi 17 Juillet
Mardi 18 Juillet
Mercredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juillet
Samedi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La production de caoutchouc bloquée par les inondations en Thaïlande

    Une plantation d'hévéas, arbres à caoutchouc, près de Phuket, dans le sud de la Thaïlande. Getty Images/Robert Harding World Imagery/Luca Tettoni

    Le sud de la Thaïlande subit les pires inondations depuis dix ans. Des intempéries qui paralysent la production de caoutchouc.

     

    Des pluies diluviennes se sont abattues sur le sud de la Thaïlande, « la » région du caoutchouc. Impossible de saigner les hévéas dans des plantations inondées. Le président du Conseil thaïlandais du caoutchouc naturel juge que la Thaïlande pourtant premier exportateur mondial de caoutchouc, ne pourra pas honorer toutes les commandes de la Chine avant le Nouvel An lunaire.
     
    Voilà un nouveau motif de rebond des prix de cette matière première qui avait touché le fond au début de l'année dernière : 1 dollar le kilo, six fois moins qu'en 2011 ! Lundi 9 janvier, la tonne de caoutchouc a dépassé les 2,40 dollars à la Bourse de Singapour. Les cours du caoutchouc ont donc plus que doublé en un an. Car les inondations en Thaïlande succèdent à la sécheresse consécutive au passage d'El Niño qui avait déjà nui à la productivité des hévéas, l'an dernier. Pour couronner le tout, l'Indonésie et la Malaisie ont coupé des hévéas pour mettre fin à des années de surproduction qui avaient plombé les prix. En 2016, on a produit moins de caoutchouc qu'on en a consommé. Les stocks ont comblé le déficit.

    Une demande stable à l'échelle mondiale

    La demande de caoutchouc naturel n'est pourtant pas formidable, elle est stable au niveau mondial, il s'agit à 70% des commandes de l'industrie automobile, et en particulier des pneumaticiens. Mais les ventes de véhicules sont reparties en Chine en novembre dernier. La hausse des prix du caoutchouc naturel s'est d'ailleurs nettement accentuée depuis. Au même moment l'accord Opep - non Opep a fait rebondir les prix du pétrole, et donc du caoutchouc synthétique, ce qui a bénéficié aux prix du caoutchouc naturel.

    Avec les inondations dans le sud de la Thaïlande, les exportateurs thaïlandais s'attendent à ce que désormais les cours du caoutchouc restent au-dessus des 2 dollars le kilo toute l'année 2017.
     

     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.