GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Mario Soares, le grand européen du Portugal

    Mario Soares et Daniel Desesquelle. RFI/Pierre René-Worms

    Mario Soares s’est éteint le 7 janvier 2017 à l’âge de 92 ans. Socialiste, farouche opposant au régime dictatorial de Salazar, Mario Soares avait connu la prison et l’exil, notamment en France. 
    Le 25 avril 1974, la Révolution des œillets éclate à Lisbonne. Mario Soares peut alors rentrer au Portugal. Son retour est triomphal. Il devient ministre, deux fois Premier ministre et, pendant dix ans, président de la République. Européen convaincu, il négocie l’adhésion du Portugal à l’Union européenne, et devient un monument de la vie politique portugaise.
    Le 17 novembre 2013, il était le grand témoin de Carrefour de l’Europe.

    A 88 ans, il était encore et toujours un homme révolté… Contre le pouvoir de l’argent fou… De l’argent roi qui dirige les nations… Contre l’austérité aussi qui asphyxiait son pays et contre les dérives d’une Europe néolibérale.

     

    « Portugal, état d’urgence » est son dernier ouvrage, il est publié aux Editions de la Différence.

     

     

     

     


    Sur le même sujet

    • Portugal

      Le Portugal en deuil a rendu un dernier hommage à Mario Soares

      En savoir plus

    • Disparition

      Mário Soares, père du Portugal moderne, est mort

      En savoir plus

    Prochaine émission

    L’Espagne toujours dans l’impasse…

    L’Espagne toujours dans l’impasse…
    Les dernières élections n’ont rien changé, l’Espagne est toujours à la recherche d’une majorité introuvable. Les socialistes et la gauche radicale de Podemos ont finalement ébauché une coalition. Mais Vox le parti d’extrême droite est devenu la troisième (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.