GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Congo-Brazzaville : la Chine finance une zone économique spéciale

    Vue du boulevard du Général de Gaulle à Pointe-Noire au Congo. Une Zone économique spéciale va se contruire dans la ville. Creative commons CC BY-2.0 David Stanley

    Le Congo fait partie des pays « pilotes » africains devant bénéficier d’un financement de 60 milliards de dollars annoncé par la Chine en vue de soutenir des projets d’industrialisation. C’est dans ce cadre que va se construire la Zone économique spéciale (ZES) de Pointe-Noire dont les travaux vont démarrer dans les prochaines semaines. Projet de développement et de diversification de l’économie, la ZES de Pointe-Noire, dont les études de faisabilité ont été réalisées par Singapour, est aussi une véritable niche d’emplois.

     

    « En cinquante ans d’indépendance notre peuple n’avait pas vu autant d’investissements influer que ces dernières années avec la coopération chinoise. La zone économique de Pointe-Noire, c’est aujourd’hui le projet le plus emblématique qui soit entre notre pays et la République populaire de Chine. » Jean-Claude Gakosso, chef de la diplomatie congolaise, ne cachait pas son enthousiasme, lors de la visite du ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi à Brazzaville, la semaine dernière.

    Un enthousiasme diplomatiquement partagé : « Ce projet est une belle illustration de la montée en gamme de la coopération sino-africaine, s’est à son tour réjoui Wangi Yi. Les entreprises et les institutions financières chinoises vont participer à la construction, au fonctionnement et à la gestion de la ZES de Pointe-Noire. »
     
    Industrialisation
     
    Lors du sommet Afrique-Chine de Johannesburg en décembre 2015, Pékin a annoncé 60 milliards de dollars d’aide pour le continent africain, essentiellement sous forme de prêts. Cette enveloppe doit financer des programmes de coopération notamment dans l’industrie. Une opportunité que compte bien saisir le Congo pour accélérer son développement.

    « La Chine doit se réindustrialiser et sait que l’Afrique a besoin de s’industrialiser, explique Alain Akouala Atipault, ministre des Zones économiques spéciales. Le Congo fait partie des pays pilotes qui bénéficieront des 60 milliards accordés par Pékin. Ce n’est ni un don, ni un prêt, mais il s’agit d’un investissement direct qui est ouvert à d’autres pays du monde. »
     
    Zones économiques spéciales
     
    L’ambition du Congo est de créer quatre Zones économiques spéciales sur son territoire. Celle de Pointe-Noire est sans nul doute la plus importante en termes de création d’emplois : « Sur une période de dix ans, on pense que Pointe-Noire peut créer à peu près 40 000 emplois directs, ajoute Alain Akoua Atipault. On espère également une cinquantaine de milliers d’emplois indirects avec un impact sur la création de la richesse nationale, c’est-à-dire le Produit intérieur brut (PIB) d’à peu près 2 milliards de dollars de quinquennat à quinquennat. »

    Épicentre de l’activité pétrolière, Pointe-Noire a pour ambition de devenir un hub économique sous-régional. Les travaux de construction de la zone économique spéciale débuteront l’été prochain.
     

     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.