GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mars
Vendredi 24 Mars
Samedi 25 Mars
Dimanche 26 Mars
Aujourd'hui
Mardi 28 Mars
Mercredi 29 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Corée du Nord: le Centre des sciences et des nouvelles technologies de Pyongyang

    Une vue générale du hall du nouveau Centre des sciences et des nouvelles technologies à Pyonyang, le 26 novembre 2016. ©Ed JONES/AFP

    Un immense atome au cœur du nouveau Pyongyang, un noyau central et autour des électrons qui gravitent, voilà à quoi ressemble, selon les observateurs qui l’ont approché, le nouveau Centre des sciences et des technologies de la capitale nord-coréenne.

     

    Un bâtiment dédié à l’apprentissage et à la propagande du régime… Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique : « En Corée du Nord, on a la volonté, dès le plus jeune âge, d’apprendre aux enfants que les sciences servent pour la défense du pays. On parle des armements nucléaires, on parle des fusées, qui officiellement permettent de mettre des satellites en orbite et officieusement de menacer les voisins de la Corée du Nord. Il y a un apprentissage, dès le plus jeune âge des questions militaires, justement, à travers les sciences et les technologies. Quand je me suis rendu à Pyongyang, j’ai pu constater que dans les cours de récréation, il y avait  la fusée Unha qui est représentée en béton et les enfants jouent autour »
     
    Une copie d’Unha 3 trône également au cœur de l’édifice. En décembre 2012, la fusée a officiellement mis en orbite le premier satellite nord-coréen. L’engin a fait l’objet de nombreux films diffusés jusque dans les karaokés. Une manière de présentés les sciences de manières ludiques et associées à la défense du pays qui ne surprend pas
     
    Victor Gaume, expert en matière d’industrie vidéo ludique en Asie : « Un musée des hautes technologies présenté de manière ludique l’armement nord-coréen fait vraiment partie de cette industrie des jeux vidéo qui existe à Pyongyang depuis les années 2000, avec comme studio Nosotech fondé par Des Allemands et des Nord-Coréens. Et on retrouve aussi cette philosophie de Kim Jong-il qui voulaient que les Nord-Coréens apprennent à utiliser leur ordinateur. Il faut savoir qu’un ingénieur nord-coréen, en informatique est payé 10 dollars de l’heure. »
     
    Depuis la Corée du Nord s’est spécialisée dans la sous-traitance informatique pour la Chine ou des pays du moyen orient. Et dans la lignée de son père, le nouveau leader Kim Jong-un a fait installer des dizaines d’ordinateurs dans ce musée des sciences afin que les étudiants et les chercheurs puissent accéder aux publications scientifiques dans un pays où les experts de l’atome et de la balistique sont célébrés comme des héros.
     
    Antoine Bondaz.: « Les scientifiques et les professeurs d’universités nord-coréens bénéficient aujourd’hui d’un traitement de faveur notamment les scientifiques du programme Balistique. Ils ont pu notamment emménager, il y a mois dans de nouveaux lotissements flambant neufs construits par le régime pour les remercier pour la défense du pays. »
     
    Et des scientifiques qui pourraient préparer un nouveau test balistique après la prise de fonction de Donald Trump, pour pousser Washington a reprendre les négociations.

     


    Sur le même sujet

    • Corée du Nord

      Manmulsang: désormais, même la Corée du Nord a un site de commerce en ligne

      En savoir plus

    • Corée du Nord

      Des lecteurs vidéo chinois pour contourner la censure nord-coréenne

      En savoir plus

    • Etats-Unis/Corée du Nord

      Sony: «l'impuissance des Etats-Unis» face à la Corée du Nord

      En savoir plus

    • Corée du Nord / Corée du Sud / Informatique / Nouvelles technologies / Internet

      La Corée du Sud accuse Pyongyang d’avoir piraté 20000 smartphones

      En savoir plus

    • Suède / Corée du Nord

      La Corée du Nord pourrait-elle devenir une terre d'asile pour Pirate Bay?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.