GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 25 Mai
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
Dimanche 28 Mai
Aujourd'hui
Mardi 30 Mai
Mercredi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Pour économiser l'énergie, stockons la !

    la plateforme expérimentale Myrte, en Corse, permet de stocker l'énergie grâce à l'hydrogène ©univ-corse.fr

    Avec le réchauffement climatique, économiser l'énergie est devenu indispensable. Mais une autre priorité est apparue : stocker celle qui est produite par la nature. De nombreuses solutions technologiques sont en train d'émerger.

    Parce que le vent ne souffle pas toujours aussi fort, parce que le soleil se couche la nuit, les énergies renouvelables ne sont pas disponibles de façon régulière. C'est tout l'intérêt du stockage d'après Xavier Py, chercheur au laboratoire Promes (procédés, matériaux et énergie solaire) du CNRS  et de l'université de Perpignan : en France, « depuis quelques années, de gros travaux sont réalisés avec les différents types de stockage (électrique, mécanique, thermique), mais il y a souvent des blocages pour financer ces opérations ».

    Pompage

    La France est plutôt en pointe dans ce domaine. Patrick Canal, délégué général du club stockage énergie à l'ATEE, l'association qui représente les acteurs de cette filière, rappelle qu'y sont produits « environ 4,5 Gigawatts, soit l'équivalent de trois tranches nucléaires, de stations d'énergie par pompage. Ce sont des barrages hydrauliques, avec un réservoir bas et un réservoir haut. On pompe aux heures creuses, quand le prix de l'électricité est bas, et on turbine (on produit de l'électricité) pendant les périodes de forte demande. »

    Hydrogène prometteur

    Mais le pompage n'est qu'une des technologies en cours de perfectionnement. Il y a aussi le stockage par air comprimé, ou encore l'hydrogène, une sorte d'éponge à énergie. Un procédé certes coûteux, mais prometteur, selon les spécialistes. « C'est une filière émergente, qui permet d'être produite par des énergies renouvelables, en grande capacité », estime Patrick Canal. Le site le plus important se trouve en Corse :la plateforme Myrte qui utilise des éoliennes et des panneaux solaires. « Le stockage par absorption pose beaucoup de problèmes, mais l'hydrogène a des contenus énergétiques importants, et quand on l'utilise, la seule chose que l'on libère, c'est de la vapeur d'eau. Donc c'est un vecteur extrêmement propre. »

    Entretien avec Patrick Canal, délégué général du club stockage énergie à l'ATEE 04/02/2017 - par Bruno Faure Écouter

    Solutions écolos

    L'hydrogène est peut-être l'avenir, mais pour le moment, le soleil et sa chaleur restent des valeurs sûres. La centrale thermodynamique de Perpignan déploie des températures de plusieurs centaines de degrés, avec le souci de revaloriser des déchets industriels (déchets amiantés, cendres volantes) pour fabriquer des céramiques recyclées, et qui coûtent beaucoup moins cher que les céramiques industrielles classiques. On peut les réinjecter dans les procédés énergétiques pour stocker la chaleur. « C'est un peu de l'économie circulaire », explique Xavier Py, qui mène ces recherches dans le solaire à concentration.

    Sphères géantes

    Mais il n'y a pas que les Français qui innovent. Un système de stockage électrique de grande échelle via des batteries vient d'être présenté en Chine. Des sphères métalliques géantes ont été immergées en mer par un groupe allemand, en utilisant la pression de l'eau. L'imagination au pouvoir pour répondre aux besoins énergétiques croissants du monde entier.

    • Espace : Cygnus ravitaille l'ISS

      Espace : Cygnus ravitaille l'ISS

      Cela fait six mois que l'astronaute français Thomas Pesquet vit à bord de la Station spatiale internationale. Il doit d'ailleurs revenir sur Terre vendredi …

    • La mission ExoMars 2020

      La mission ExoMars 2020

      On s'en souvient, c'était en octobre dernier. Le module Schiaparelli de l'Esa, l'Agence spatiale européenne s'écrasait sur la planète Mars. …

    • Des réverbères à bactéries

      Des réverbères à bactéries

      Une jeune société française nommée Glowee espère un jour remplacer nos éclairages gourmands en électricité par …

    • Parlez-vous le robot ?

      Parlez-vous le robot ?

      Qu’ils soient équipés de roues, de pattes ou encore d’hélices, comme les drones, ne change rien à l’affaire: nos robots …

    • Mille bornes en «tout électrique»

      Mille bornes en «tout électrique»

      La distance moyenne que peut parcourir un véhicule électrique est actuellement d’environ 160 km par charge. Un réel problème d’autonomie …

    • Un charmant petit village lunaire

      Un charmant petit village lunaire

      Depuis 1969, la Lune ne fait plus rêver, l’humanité préférant réserver ses «pas de géant» à Mars qui …

    • Echo Look is watching you

      Echo Look is watching you

      « Echo Look » est le nom de la nouvelle version du gadget high-tech connecté et imaginé par l’entreprise américaine Amazon. Cet …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.