GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La justice pénale internationale face au défi de la diversité culturelle

    Maître François Roux. Photo: Chor Sokunthea/Reuters

    Tout accusé, même s’il a commis le pire des crimes, même de génocide, a droit à une défense et à un procès équitable. C’est le propos central du livre, La parole est à la défense, que vient de publier aux éditions Indigène – en version bilingue français-anglais – François Roux, chef du bureau de la défense au Tribunal spécial pour le Liban, et qui fut l’avocat de présumés génocidaires du Rwanda ou encore de Kang Kek Ieu, alias Douch, le tortionnaire khmer rouge au Cambodge. La justice pénale internationale qui s’est mise en marche depuis les procès de Nuremberg doit s’enrichir de la diversité culturelle de tous les acteurs, dit-il, et c’est de cela qu’elle pâtit aujourd’hui. Véronique Gaymard a rencontré François Roux lors de son passage à Paris.

    A lire aussi dans archive RFI:
    Un avocat français défendra Douch (2007)


    La parole est à la défense, publié aux Editions Indigène, en version bilingue français-anglais. DR


    Sur le même sujet

    • Cambodge

      A deux semaines du verdict, Douch récuse son avocat français

      En savoir plus

    • Cambodge / Justice internationale

      Début des réquisitoires contre Duch

      En savoir plus

    • Cambodge

      Coup de théâtre au procès de Duch

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Kenya: Kate Wangui lutte pour les Droits des femmes à Kibera

    Kenya: Kate Wangui lutte pour les Droits des femmes à Kibera
    Au Kenya, Kate Wangui se bat depuis 2011 pour que les femmes et les enfants aient accès à la justice, face à l’administration et aux violences qu’elles subissent au quotidien dans son quartier de Kibera, qu’elle décrit comme le plus grand bidonville d’Afrique. (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.