GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    France: les médias au cœur de la campagne présidentielle

    Les candidats à la présidentielle 2017 en France se sont exprimés sur les médias. RFI/Liliana Henriques

    Les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle française ont fait connaître cette semaine leurs propositions à propos des médias. Que veulent-ils changer ?

    Ces propositions ne sont pas totalement indépendantes du calendrier politique, même si elles ont été arrêtées, pour la plupart, il y a plusieurs mois. Prenez François Fillon en pleine tempête médiatique. C’est une chaîne du service public, France 2, qui a exhumé une interview de son épouse déclarant qu’elle n’a jamais été l’assistante de son mari. Or, François Fillon souhaite « simplifier l’offre de service public » en considérant que « l’hertzien n’est pas la réponse unique », autrement dit qu’’on peut bien arrêter la diffusion d’une chaîne pour la basculer sur des canaux numériques. Quel sera son rapport au « tribunal médiatique », comme il dit, s’il est élu ? Mystère. En attendant, même Nathalie Kosciusko-Morizet qui est venue le représenter jeudi devant une assemblée d’entreprises médias, l’Udecam, l’a lâché le lendemain après avoir défendu l’idée très personnelle d’une grande politique européenne du numérique.

    L’indépendance éditoriale est un marqueur fort chez les autres candidats. Benoît Hamon entend défendre « la qualité et l’indépendance du service public ». Jean-Luc Mélenchon veut « constitutionnaliser l’indépendance des médias » afin que le droit à l’information soit dans le texte d’une VIè République. Emmanuel Macron veut lui « protéger l’indépendance éditoriale des médias d’information » en rappelant « l’exigence éditoriale d’impartialité » du service public. Mais là où le représentant du Front de gauche rappelle que neuf personnes représentent 80% des médias en France, le leader d’En Marche ne fustige pas une oligarchie. Il estime que la présence des industriels dans les médias « est une réponse aux difficultés de la presse ». Et appelle au rapprochement des sociétés audiovisuelles publiques, c’est-à-dire France Télévisions, Radio France et France Médias Monde, en envisageant l’élargissement de la place de la publicité dans le secteur public.

    Les plus coercitifs ne sont pas forcément ceux qu’on croit. Si tous sont à peu près d’accord pour taxer les géants du Web et les soumettre à des obligations de contribution à la création, seul le FN veut limiter la part dépendant de la commande publique dans les groupes détenant les médias. Benoît Hamon propose, lui, une loi anti-trust qui vise à empêcher la concentration en limitant la part d’un groupe à 40% dans un média et à 20% dans deux médias. Il demande la création de sociétés de médias à but non lucratif. Il est aussi très lucide sur les liens entre médias et commande publique. Et très acide sur Vincent Bolloré quand il estime que trente articles sur Autolib dans Direct Matin, ça fait quand même beaucoup.


    Sur le même sujet

    • France / Médias

      France: CNews remplace i-Télé

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      Comment Vincent Bolloré a mangé Canal +

      En savoir plus

    • Les preuves, des faits

      Russia Today, Sputnik... l'influence médiatique du Kremlin plane sur l'Europe

      En savoir plus

    • «Le Monde» bataille pour son indépendance

      «Le Monde» bataille pour son indépendance

      Le quotidien Le Monde s’est mobilisé cette semaine dans une tribune signée par 460 journalistes pour obtenir un droit d’agrément en cas de changement de contrôle dans …

    • Facebook sur l’agenda des médias

      Facebook sur l’agenda des médias

      Lors des rencontres professionnelles de la publicité, Udecam, est apparue cette semaine toute l’ambivalence des médias français vis-à-vis de Facebook. Entre recherche …

    • Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant …

    • Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Un rapport publié par Reuters Institute fait de la France le dernier pays en matière de confiance dans les médias. Pourquoi un telle défiance vis à vis de la presse ?  …

    • Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      D'importantes manifestations se tiennent à Hong Kong contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine. Un million de personnes étaient dans la rue …

    • L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      En Algérie, depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika, la situation des journalistes étrangers sur place est compliquée. Exemple: l'AFP.

    • Allemagne, année Rezo

      Allemagne, année Rezo

      La CDU, le parti au pouvoir avec le SPD en Allemagne, qui met en cause les nouveaux médias, et notamment YouTube, pour une vidéo virale dénonçant le bilan du gouvernement …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.