GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mars
Mercredi 22 Mars
Jeudi 23 Mars
Vendredi 24 Mars
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mars
Lundi 27 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La fin du commerce de l'ivoire en Chine?

    Objets en ivoire de contrebande exposés avant d’être détruits par les autorités chinoises, ici en 2015. VCG/VCG via Getty Images

    Une nouvelle étape dans l'interdiction du commerce de l'ivoire. La Chine, plus grand marché du monde pour l'or blanc très en vogue auprès des collectionneurs, veut interdire la vente et la transformation d'objets en ivoire. Annonce faite en décembre dernier et mise en place à partir de la fin de ce mois de mars.

    Des figurines de bouddha, des colliers de perles ou même des défenses entières finement ouvragées... 34 ateliers et 143 magasins en Chine peuvent aujourd'hui transformer et vendre l'ivoire légalement. Officiellement, il s'agit de la revente de stocks acquis avant 1989, date à laquelle la Chine a interdit l'importation de l'ivoire. Mais en réalité, la majorité de ces soi-disant « stocks » proviendrait de la contrebande.

    Sous la pression internationale, Pékin a finalement décidé de mettre fin à ce commerce. A partir du 31 mars prochain, une partie des boutiques devra fermer et d'ici décembre 2017, elles seront toutes priées de cesser leurs activités. La vente et la transformation d'objets en ivoire seront entièrement interdites.

    Un grand pas en avant, selon le WWF, le Fonds mondial pour la nature, qui rappelle qu'au moins 20 000 éléphants sont massacrés chaque année pour leur ivoire. Mais l'ONG préfère rester prudente.

    D'abord, cette interdiction doit être strictement appliquée, ce qui ne va pas de soi en Chine, connue pour son laxisme. Chaque année, 800 affaires de contrebande sont découvertes, comme en 2015 lorsque des douaniers ont mis la main sur 30 kilos d'ivoire, estimés à 170 000 euros, camouflés dans les valises d'un voyageur.

    Ensuite, la vente de « reliques culturelles » restera autorisée. S'agit-il d'antiquités ? D'œuvres d'art ? La définition est floue et laisse la porte ouverte aux abus. Et puis, à Hong Kong, le commerce de l'ivoire ne sera interdit qu'en 2021. L'ex-colonie britannique risque alors de servir de plaque tournante pour blanchir l'ivoire issu du marché noir.


    Sur le même sujet

    • Chine

      La Chine rompt avec le commerce et la transformation de l'ivoire

      En savoir plus

    • UE / Environnement

      Bruxelles s'intéresse au commerce de l'ivoire

      En savoir plus

    • Hong Kong

      Le commerce d’ivoire à Hong Kong menace la survie des éléphants

      En savoir plus

    • Chine / Tanzanie

      Pékin dément l’achat d’ivoire par les officiels chinois en Tanzanie

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Pas de crise pour le commerce de l'ivoire en Chine

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.