GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Soudan du Sud: rencontre Kiir-Machar mercredi 20 juin à Addis Abeba (gouvernement éthiopien)
    • Xi Jinping appelle Kim Jong-un à «concrétiser» les avancées du sommet avec Trump (télévision d'Etat)
    • Côte d'Ivoire: au moins dix morts à Abidjan suite à de fortes pluies
    • Conflit social à la SNCF: l'Unsa «ne continuera pas la grève en juillet» (syndicat à l'AFP)
    • Yémen: les forces progouvernementales pénètrent dans l'aéroport de Hodeida (Emirats)
    • Marine Le Pen (RN) doit rembourser 300 000 euros au Parlement européen, confirme la justice de l'UE

    La poésie burlesque de «Paris pieds nus»

    Détail de l'affiche de «Paris pieds nus», de Dominique Abel et Fiona Gordon. © DR

    Ils sont les héritiers de Buster Keaton, Pierre Etaix et Jacques Tati, les cousins de Kaurismacki, les descendants de René Clair. Dominique Abel et Fiona Gordon sont à l’affiche de leur quatrième long métrage, Paris Pieds nus, sorti cette semaine en salles en France.
    La bibliothécaire canadienne Fiona (jouée par Fiona Gordon) vient à Paris retrouver sa tante Martha (incarnée par Emmanuelle Riva, dont c’est le dernier rôle), 88 ans, dont elle a reçu une lettre inquiétante. Après avoir perdu son sac à dos et ses papiers, elle se retrouve à dîner dans une péniche en compagnie de Dom (Dominique Abel), un SDF bien heureux d’avoir repêché le sac et de pouvoir se payer un bon dîner.

    Autres films à l’affiche :

    - Grave, de Julia Ducournau, un premier long métrage remarqué au festival de Cannes 2016, une histoire de cannibalisme et d’émancipation.

    - Du rouge à lèvres sous ma burqa, une sorte de Sex and the city indien qui choque les censeurs de Bollywood (un reportage de notre correspondant Antoine Guinard).
     


    Sur le même sujet

    • Invité Culture

      Nicolas Boukhrief, réalisateur de «La Confession»

      En savoir plus

    • Vous m'en direz des nouvelles !

      Aïssa Maïga, vous nous en direz des nouv-ELLES!

      En savoir plus

    • Fespaco 2017 / Cinéma / Afrique du Sud

      «The Lucky Specials», avec le cinéma contre la tuberculose en Afrique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.