GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
Vendredi 28 Avril
Samedi 29 Avril
Aujourd'hui
Lundi 1 Mai
Mardi 2 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'endroit le plus froid de l'univers

    C'est dans l'est de l'Antarctique que les scientifiques ont enregistré des températures allant jusqu'à - 93° ©Reuters

    - 93,2 degrés, c'est la température la plus froide jamais enregistrée sur Terre par une belle nuit claire de l'hiver austral, au mois d'août 2010 en Antarctique. Mais cela reste encore chaud, si on compare cette température avec les -150 degrés qu'il fait à la surface de la lune, côté nuit. Il commence à y faire froid mais c'est encore plus chaud que les -270 degrés qui règnent dans l'espace intersidéral. Et dans quelques semaines, l'endroit le plus froid de l'univers ne se trouvera pas très loin de nous, puisqu'il sera dans un laboratoire installé dans la station spatiale internationale.

     

    -273.5 degrés : ne cherchez pas, vous ne trouverez pas plus froid. C’est la limite, c'est le zéro absolu, tellement absolu qu'il n'existe pas dans la nature, c'est une température qui est purement théorique.
    Mais cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas s'en rapprocher. On sait par exemple sur Terre créer des froids presque absolus la technique au joli nom de « désaimantation adiabatique de substances paramagnétiques » permet d'obtenir une température d'un millionième de degrés au-dessus de ce zéro absolu.
     
    Mais la Nasa ne veut pas s'arrêter là, dans quelques semaines, elle compte envoyer dans la station spatiale internationale une nouvelle expérience le Cold atom laboratory où l'on pourra avoir des températures d'un millionième de millionième de degré au-dessus du zéro absolu.
     
    On l'imagine bien, le processus théorique et technique derrière tout cela est plutôt compliqué. On peut juste le résumer en disant que ce laboratoire ressemble à une grosse boîte, avec des lasers dedans, une chambre à vide et un champ électromagnétique. La performance est de taille mais on ne construit pas et on n'envoie pas en orbite des boîtes où il règne le froid le plus intense de l'univers juste pour l'exploit technique.
     
    Si la Nasa se lance dans cette expérience, c'est pour « étudier des atomes hyper froids qui pourraient remodeler notre compréhension de la matière et de la nature fondamentale de la gravité », nous explique Robert Thomson, l'un des chercheurs impliqués dans le projet.
     
    Alors, comment cela  se passe concrètement ? On a notre boîte dans laquelle se trouve un gaz, très froid. Des phénomènes bizarres se produisent on est en plein dans le monde de la physique quantique.
     
    Il y a par exemple ce que l'on appelle des condensats de Bose Einstein qui apparaissent. Comme le nom l'indique, il s'agit d'un état de la matière qui a été théorisé par le physicien autrichien et son homologue indien au début du 20e siècle.
    Quand les atomes sont dans cet état, ils se rapprochent, ils se groupent, à tel point qu’il est impossible de les différencier les uns des autres et en plus ils deviennent en plus superfluides. C'est comme si on faisait tourner de l'eau dans un verre au bout d'un certain temps, elle s'arrête. Si elle était superfluide comme ces atomes, elle pourrait continuer indéfiniment.
     
    Ce phénomène peut nous apprendre plein de choses sur ce qui compose la matière, en elle-même. Des condensats de Bose Einstein, on a déjà réussi à en produire sur Terre. La première fois, c'était en 1995 mais le problème, c'est qu'on y est parvenu que très brièvement, une fraction de seconde, avant que la gravité ne viennent tout gâcher.
    En orbite, ce ne sera plus le cas, la Nasa espère en créer pendant 5 à 10 secondes, ce qui pourrait être une révolution pour commencer à comprendre les événements les plus étranges et les complexes de l'univers.
     
    Si vous avez des remarques ou des questions, vous pouvez nous écrire nouvelles.technologies@rfi.fr

     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.