GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington annonce à Ankara que le retrait des forces kurdes en Syrie est «achevé» (ministère turc)
    • Brexit : Donald Tusk va préconiser aux Vingt-Sept d'accepter un nouveau report
    • Bolivie: le gouvernement propose aux observateurs internationaux de vérifier les procès-verbaux des élections
    • Royaume-Uni: le gouvernement suspend l'examen de l'accord de Brexit après le rejet du calendrier (Boris Johnson)

    RDC: l'entrepreneuriat à Goma

    Vue aérienne du centre urbain de Goma. Monusco/Abel Kavanagh

    Encourager la création de petites et moyennes entreprises à Goma afin de résoudre le problème du chômage des jeunes, c'est le rôle que s'est donné une académie « Great vision business », lancée il y a deux ans, dans la capitale de la province du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC. Selon la Banque mondiale, sur 9 000 étudiants sortant chaque année des universités congolaises, moins de 100 trouvent du travail. Mais lancer son entreprise est un véritable défi.

    L’entrepreneuriat est la solution au sous-emploi et au chômage et peut donc contribuer à la pacification du Nord-Kivu. Joël Tembo en est convaincu. Il y a deux ans, cet ancien entrepreneur a pris son bâton de pèlerin et a créé à Goma une académie qui vise à encourager, former et accompagner les chefs d’entreprise en herbe : « Nous présentons la RDC comme une terre d’opportunité, un pays où il est possible d’entreprendre car où tout est à faire et à refaire. Nous expliquons aux étudiants comment lire et saisir une opportunité d’affaires, ensuite nous passons au business modèle : comment conceptualiser son idée pour que ça puisse être un projet réel et réalisable. »

    La formation dure trois mois et coûte 120 dollars, avec possibilités de bourses financées par une association belge. Dhorasso Kambale ,34 ans, comptable de formation, a choisi de suivre ce programme l’année dernière après avoir essuyé plusieurs revers : « J’avais déjà essayé certains projets qui se sont tous soldés par des échecs. Par exemple, avant, je démarrais une entreprise sans évaluer qui sont les clients, qui va consommer, mais maintenant je sais que l’on ne crée pas pour créer il faut s’assurer qu’il y a des clients et des clients qui sont rentables. » Depuis, Dhorasso a créé son entreprise « Cigom » qui emploie cinq personnes et produit localement des craies pour les écoles. Une alternative à celles importées de Chine.

    Mais si Dhorasso a pu bénéficier d’un concours d’entrepreneuriat pour financer le lancement de son projet, tous ses camarades n’ont pas eu cette chance explique Joël Tembo : « La structure de nos banques ne permet pas aux start-up d’accéder aux financements parce qu’il faut des garanties, il faut des hypothèques qui coûtent cher et que ces jeunes n’ont pas. Alors cela fait qu’il y a beaucoup de projets qui restent dans les tiroirs. »

    Autre défi pour ces petites entreprises basées à plus de 2 000 kilomètres de la capitale, Kinshasa, l’accès à certaines exonérations d’impôts qui s’apparente à un coûteux parcours du combattant : « Plusieurs documents doivent être obtenus au niveau de la capitale, surtout pour les exonérations qui nécessitent des arrêtés interministériels, et là ça crée des soucis pour des jeunes entrepreneurs qui vivent dans les provinces. Et nous sommes aussi là pour faire le plaidoyer pour que ces services-là soient rapprochés des entrepreneurs. »

    Selon la Banque mondiale, la RDC devrait créer de 2 à 4 millions d’emplois chaque année pour absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail et réduire la pauvreté.


    Sur le même sujet

    • Invité Afrique soir

      Eric De Lamotte: «promouvoir le vivre-ensemble et la paix» au festival Amani

      En savoir plus

    • Rwanda

      Travailleurs et étudiants congolais se sentent chez eux au Rwanda

      En savoir plus

    • RDC

      RDC: la présidence répond aux jeunes de la campagne «Bye bye Kabila»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.