GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Mars
Lundi 27 Mars
Mardi 28 Mars
Mercredi 29 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 31 Mars
Samedi 1 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le boom des métaux industriels

    L'indicateur de référence, du marché mondial des matières premières, l’indice de Standard and Poor’s GSCI, a augmenté de 20% en un an : le minerai de fer à bondi de 17% en douze mois, celui du cuivre de 26 %. REUTERS/Brendan McDermid

    Les cours des matières premières ont bondi ces derniers mois. Les investisseurs n’avaient pas investi autant, depuis 2014, sur ces marchés. L’annonce du projet de Donald Trump de développer des infrastructures y est pour beaucoup.

     

    Preuve, de la bonne santé du secteur, l'indicateur de référence, du marché mondial des matières premières, l’indice de Standard and Poor’s GSCI, a augmenté de 20% en un an. Le minerai de fer a bondi de 17% sur douze mois. Le cuivre enregistre, également, une hausse de 26%.
     
    Pourquoi ce retour en force, des métaux industriels ? Les investisseurs parient, sur les promesses de relance de Donald Trump. Son soutien à des programmes d'infrastructures, et aux industries extractives américaines, a fait bondir les cours des métaux industriels.
     
    Au premier trimestre, les flux d’investissements sur les matières premières, devraient s’envoler de 50%, sur un an, pour atteindre 395 milliards de dollars, selon les estimations de la banque Citigroup. Un montant sans précédent depuis juin 2014.
     
    Mais tout n'est pas joué. La politique monétaire américaine pourrait changer la donne. La Fed, la Réserve fédérale américaine a, en effet annoncé, la semaine dernière, une remontée progressive, de ses taux directeurs.
     
    Et quand la Fed relève ses taux, les investisseurs affluent vers le dollar. Ce qui renforce le billet vert. Et comme les matières premières sont libellées en dollar. Un dollar fort dissuade les achats de matières premières, de la part des pays qui n'ont pas cette devise, pour monnaie.
     
    Pour le moment, on en est encore loin. La Fed n'a remonté ses taux que d'un quart de point. Et le dollar reste plutôt faible sur les marchés. Résultat : les cours du cuivre, de l'aluminium, du plomb, de l'étain, du nickel et du zinc ont enregistré une hausse.

     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.