GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Brésil: le scandale de la viande avariée pèse sur les exportations

    De la viande de poulet en soldes à Santiago, au Chili, après la décision du gouvernement chilien de suspendre l'importation des viandes brésiliennes. REUTERS/Pablo Sanhueza

    Quelques jours après le démantèlement d'un vaste réseau de commercialisation de viande avariée au Brésil, Hong Kong, la Chine et le Chili ont décidé de suspendre les importations de ses produits. Des importations qui sont restreintes au sein de l'Union européenne et en Corée du Sud. Un coup dur pour le pays.

    Le Brésil est confronté à un scandale de viande avariée. Près d’une vingtaine d’entreprises brésiliennes, spécialisées dans le conditionnement de viandes, sont suspectées d’avoir exporté de la viande infectée de salmonellose. Une pratique réalisée avec la complicité de fonctionnaires des autorités sanitaires.

    Ce scandale tombe au pire moment pour un pays en récession depuis près de deux ans. Premier exportateur mondial, le Brésil redoute de voir ses ventes s’effondrer. D'autant plus qu'après le gigantesque marché chinois, Hong Kong est le plus gros importateur de bœuf brésilien et le cinquième importateur de volaille.

    Un marché de 15 milliards de dollars.

    Le secteur de la viande emploie plus de 7 millions de personnes et représente 15 % des exportations brésiliennes. Le Brésil pourrait donc faire face à une perte potentielle de 3,5 milliards de dollars. L’équivalent de 0,2 % du produit intérieur brut.

    Pour d'autres pays, dont les filières de viande sont soumises à des exigences sanitaires fortes, cela pourrait au contraire créer des opportunités. C'est le cas notamment de la France. Les industriels français du bœuf et de la volaille sont déjà sur les rangs.


    Sur le même sujet

    • Brésil

      Scandale de la viande avariée au Brésil: des marchés-clés sanctionnent

      En savoir plus

    • Brésil

      Brésil: Michel Temer tente d'éteindre le scandale de la viande avariée

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.