GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Premier forum économique Allemagne Afrique

    Le forum Allemagne-Afrique s'est tenu le 23 mars 2017. DR

    On connaissait les forums économiques France-Afrique, Japon-Afrique ou Chine-Afrique. Le premier forum Allemagne-Afrique du genre s’est tenu le jeudi 23 mars 2017 à Berlin. Il a été entièrement organisé par le secteur privé allemand, au cours de cette année où la chancelière Angela Merkel préside le G20, le groupe de 19 pays plus l’Union européenne, qui représente 85 % du commerce mondial et 90 % du produit mondial brut. Pour une première et en une seule journée, tout n’a pas été dit.

    Le forum économique Allemagne-Afrique s’est particulièrement intéressé à deux secteurs : l’énergie et les nouvelles technologies. Les autres opportunités d’investissement sur le continent ont été brièvement évoquées. Participants allemands et Africains ont fait le même constat : la frilosité de la première économie européenne à investir en Afrique.

    Le ministre équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbaga Obiang Lima, ne dit pas le contraire : « Nous croyons que les investissements allemands en Afrique sont très timides, alors que l’Allemagne est la première économie européenne. Nous encourageons donc les entreprises allemandes à être plus agressives, parce qu’elles ont ce qu’il nous faut : la technologie, les équipements et le savoir-faire pour construire et développer l’économie d’un pays. »

    Prendre des risques

    Les opérateurs allemands doivent se réveiller, selon Sébastien Wagner, Directeur de DMW Ressources, une compagnie spécialisée dans le commerce des matières premières et l’un des principaux organisateurs du forum de Berlin, qui avait pour but de « présenter les opportunités exactes, ne plus parler des histoires de safari et devenir concrets face aux opportunités. Les Allemands ont du mal à sortir de leur zone de confort. Avec un client allemand, il faut d’abord avoir des éclaircissements, à savoir que l’Afrique n’est pas un pays, ce sont des cultures et des zones complètement différentes. Il faut également comprendre que la croissance économique se passe maintenant en Afrique. Il n’y a plus d’excuses. »

    Appel à l’autosuffisance alimentaire

    Pour Ismaël Traoré, directeur et responsable du développement international du groupe Credentia, c’est bien que les pays africains attirent les investisseurs allemands et européens, mais il faudrait avant qu’ils développent considérablement leur secteur agricole, pour « remplacer le riz asiatique, remplacer les oignons des Pays-Bas, remplacer le poulet européen. On a de la place, on a de quoi produire chez nous, pourquoi ne pas le faire chez nous ? Ça nous coûterait moins cher à grande échelle et on pourrait être fiers de dire qu’on se nourrit nous-mêmes. » 

    Ce premier forum économique consacré à l’Afrique et organisé par le secteur privé allemand a été marqué une très faible présence de pays francophones… Ils seront invités dans un an pour la 2e édition, selon les organisateurs du forum. 


    Sur le même sujet

    • Afrique / Allemagne / Economie

      Ouverture du premier forum économique Afrique-Allemagne à Berlin

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.