GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Pérou : les inondations affectent le secteur minier

    Vue d'une zone inondée près du fleuve Rio Rimac, qui a débordé suite aux intempéries qui se sont abattues dans la région, le 24 mars 2017. REUTERS/Mariana Bazo

    Les fortes pluies qui se sont abattues sur le Pérou ces derniers jours ont donné un sérieux coup de frein à son activité économique. Elles affectent l’agriculture, la pêche, mais aussi les exportations du secteur minier, source majeure de revenus pour le pays.

     

    Des dizaines de ponts effondrés, des milliers de kilomètres de routes détruites, les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Pérou ont également paralysé la principale voie de chemin de fer, par laquelle la production minière est acheminée vers les ports. Conséquences : certaines compagnies minières commencent à toucher à leurs stocks dans les zones portuaires pour garantir leurs exportations. D’autres suspendent les livraisons ou prévoient de réduire l’extraction des minerais.

    Le secteur minier commence donc à ressentir les premiers effets des inondations. Les conséquences pourraient être encore plus sérieuses si les pluies continuent… Or, selon les prévisions météo, les précipitations devraient se poursuivre pour encore au moins 15 jours. Un coup dur pour l’économie d’un pays hyper-dépendant du secteur minier qui représente environ 56 % des exportations et presque 20 % des recettes fiscales du Pérou…

    Sous-sol abondant

    Le sous-sol de ce pays andin est en effet très riche en métaux. Il est l’un des 5 premiers producteurs mondiaux de cuivre, d’argent, d’or, de zinc, d’étain et de plomb. Pour pouvoir profiter de ces richesses, le Pérou a accueilli à bras ouverts des multinationales à qui il a accordé des millions d’hectares de concessions. Les ouvertures de mines se sont donc multipliées ces dernières décennies au grand dam des agriculteurs et des populations locales qui luttent contre les dégâts environnementaux causés par les extractions à ciel ouvert.

    Grâce à l’abondance de ses minerais, le pays a connu une croissance spectaculaire quand les prix des métaux étaient au plus haut. Mais depuis 3 ans la machine est grippée. Les cours des minerais ont sensiblement baissé ce qui a divisé par deux la croissance économique. Le Pérou n’a pas profité des années fastes pour diversifier son économie et la rendre moins dépendante des mines. Résultat : les catastrophes climatiques et les marchés internationaux fragilisent le secteur minier et du même coup toute l’économie du pays.

     


    Sur le même sujet

    • Pérou / Inondations

      Inondations: au Pérou, la colère de la population monte [Diapo]

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.