GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mondiaux d'athlétisme au Qatar : Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, mis en examen pour « corruption active » (source judiciaire)
    • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
    • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
    • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
    • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
    • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas

    Italie: un «G7 de la Culture», pour défendre le patrimoine de l'humanité

    Des forces pro-gouvernementales syriennes posent sous la citadelle de Palmyre, une ville qui fut longtemps occupée par le groupe Etat islamique. Maher AL MOUNES / AFP

    Quelques jours après l’adoption, à l’unanimité, par le Conseil de sécurité des Nations unies d’une résolution, portée par la France et l’Italie, sur la défense du patrimoine culturel dans les zones de conflits, plusieurs ministres de la Culture des pays les plus industrialisé, dont Audrey Azoulay, se rencontrent ce jeudi 30 et vendredi 31 mars à Florence. Ce sommet s’inscrit dans le cadre de la présidence italienne du G7 qui se tiendra à Taormina, en Sicile à la fin du mois de mai 2017.

    Ce sommet, baptisé « G7 de la Culture » par l’Italie est une première dans l’histoire de ce type de rencontre, et sera présidé par Dario Franceschini, ministre italien chargé des Biens culturels et fervent défenseur de la culture comme instrument universel de dialogue et de paix. Il vise, d’une part, à permettre de coordonner les actions de police internationales pour la récupération d’œuvres d’art dérobées, et, d’autre part à illustrer les techniques de pointe italiennes dans le secteur de la restauration.

    Dans cette optique, Florence, l’une des plus belles villes au monde, est un cadre parfait pour ce sommet. Il se tiendra au Palazzo Vecchio, un immense palais- forteresse, en forme de parallélépipède, édifié au XIIIe siècle et qui abrite aujourd’hui la mairie et son édile, Dario Nardella, grand ami de son illustre prédécesseur, Matteo Renzi.

    « Casques bleu de la culture »

    En 2015, l’Italie a institué les fameux « casques bleus de la culture », une force spécialisée qui agit sous l’égide de l’Unesco et dont le rôle est de défendre des biens culturels, notamment archéologiques. Rome souhaite élargir à d’autres pays cette force et se dit prête à participer à la formation pour des missions dans des zones qui ont été ravagées par des conflits ou des attaques terroristes.

    Un projet prévoyait d’ailleurs une mission en 2016 de ces casques bleus pour sauver deux bustes du site antique de Palmyre. Finalement, ces sculptures sont arrivées à Rome grâce à un accord dit « scientifique » entre la direction des antiquités de Damas et l’association italienne Rencontres de civilisations. Très gravement mutilés par des jihadistes, les bustes ont été magnifiquement restaurés par des experts de l’Institut supérieur de conservation et de restauration de Rome (ISCR). Puis ils ont été renvoyés en Syrie, il y a deux mois.

    Partage d'expertises

    L’Italie souhaite stimuler un partage d’expertises pour combattre avec plus d’efficacité ce trafic très rémunérateur. La ville de Florence accueillera d’ailleurs les dirigeants de la prestigieuse brigade des carabiniers chargée de la défense du patrimoine paléontologique, archéologique, artistique et historique. Il s’agit d’un corps militaire qui a été créé à Rome en 1969. Aujourd’hui, il dispose de la plus grande banque de données au monde en matière d’œuvres d’art dérobées ou exportées illégalement. Et cette brigade a aussi pour vocation d’aider les pays qui le souhaitent à former des policiers et militaires.


    Sur le même sujet

    • Bonjour l'Europe

      Italie: la location des palais et monuments les plus célèbres pour permettre leur entretien ou leur restauration

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Mise sur le marché du patrimoine immobilier pour réduire la dette publique italienne

      En savoir plus

    • Italie

      En Italie, le cœur du patrimoine culturel frappé par le séisme

      En savoir plus

    • Italie

      Le secteur privé et l’UE à la rescousse du patrimoine culturel italien

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.