GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juillet
Lundi 17 Juillet
Mardi 18 Juillet
Mercredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juillet
Samedi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Réunis à Rabat ce jeudi 20 juillet, les membres du Comité exécutif de la Confédération africaine de football ont acté le passage d’une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes selon le président Ahmad. Le symposium de la CAF qui s'est tenu les 18 et 19 juillet avait fait cette recommandation.

    «L’Afrique du Sud représente ¾ de la richesse des millionnaires en Afrique»

    Thierry Vallet, général manager d'AfrasiaBank, a publié une étude sur les millionnaires en Afrique. © Thierry Vallet

    Combien l'Afrique compte-t-elle de grosses fortunes ? Dans quels pays sont-elles implantées ? Où les plus riches du continent dépensent-ils leur argent ? C'est à ces questions, et bien d'autres encore, qu'a voulu répondre l'organisme AfrAsia Bank, basé à l'île Maurice. La banque vient de publier une étude qui s'intéresse aux millionnaires et multimillionnaires du continent, à leurs goûts, à leurs investissements, et aux perspectives de croissance qui existent pour eux. Pour en parler, RFI reçoit Thierry Vallet, général manager de la banque.

    RFI: Combien de millionnaires compte l’Afrique ? On parle en dollars américains.

    Thierry Vallet: On estime qu’il y a à peu près 145 000 millionnaires sur tout le continent africain. Ce nombre progresse au fur et à mesure des années et la richesse totale de ces millionnaires est estimée à 800 milliards de dollars.

    Est-ce que c’est plus ou bien moins que dans le reste du monde ?

    L’Afrique représente une très faible partie des millionnaires dans le monde mais sur les dix dernières années, elle connait une croissance un peu plus rapide que dans le reste du monde, hormis l’Asie-Pacifique.

    2016 n’a pas été une très bonne année pour les millionnaires africains qui ont connu une petite baisse, à cause notamment des taux de change et des problèmes qu’il y a eu, principalement au Nigeria et en Afrique du Nord.

    Dans certains pays comme à Maurice, sur la dernière année, le nombre de millionnaires a augmenté de 20 % et de plus de 10 % dans plusieurs autres pays comme le Kenya, le Rwanda, l’Ethiopie et l’Ouganda.

    Puisqu’on parle par pays, dans quels pays du continent trouve-t-on le plus de millionnaires, vu évidemment que nous n’avons pas partout ni le même nombre ni la même concentration ?

    Tout à fait. Historiquement, c’est l’Afrique du Sud qui compte le plus de millionnaires - un peu plus de 40 000 millionnaires en 2016 - et qui représente également les trois quarts de la richesse des millionnaires en Afrique.

    Est-ce parce que les gens s’enrichissent davantage en Afrique du Sud ou bien parce que les millionnaires sont attirés pour s’installer en Afrique du Sud ?

    Je crois que c’est plutôt historique. L’Afrique du Sud est le pays le plus développé, je dirais, du continent africain et par conséquent, il y a eu beaucoup plus de millionnaires qui étaient déjà là. Par ailleurs, il y a aussi, effectivement, des millionnaires qui viennent s’y installer. Ceci étant, on voit d’autres pays comme Maurice avec des croissances beaucoup plus importantes. Il faut également noter une fuite des millionnaires de l’Afrique du Sud qui, pour des raisons de criminalité ou d’autres tensions, préfèrent délaisser leur pays natal.

    Qu’est-ce qui, dans un pays comme l’Ile Maurice, par exemple, peut attirer les grosses fortunes ?

    Je crois que c’est un ensemble de beaucoup de choses. Tout d’abord, il y a la qualité de vie et le style de vie que l’on peut avoir à Maurice tenant compte notamment du climat, du peu de pollution, de la nature, de jolis paysages, la mer… Ensuite, c’est un pays avec un faible taux de criminalité et peu de tensions, je dirais, religieuses ou raciales.

    Et puis, ce qui attire aussi les millionnaires, c’est le système de taxation relativement favorable car à Maurice, les capitaux ne sont pas taxés. Tout ceci fait donc qu’il y a pas mal de personnes millionnaires, voire multimillionnaires, qui élisent résidence dans ce pays afin de bénéficier de ces régimes avantageux.

    Dans votre étude, on apprend aussi dans quoi ils aiment dépenser leur argent. Quelles sont leurs dépenses principales en termes de loisirs, si on ne parle pas de patrimoine immobilier ?

    Tout dépend des hobbies de tout un chacun. Pour commencer, ils aiment beaucoup voyager et aller, par conséquent, dans des hôtels luxueux et aller à la découverte de la nature ou bien des grandes villes. Il y a beaucoup de dépenses qui sont souvent faites dans les voyages.

    Et puis, en termes d’achats, il y a aussi des résidences secondaires, des villas mais en dehors de l’immobilier, ça va de la voiture de luxe aux jolies montres, en passant par des bijoux pour les dames ou même des garde-robes, des robes de stylistes, etc. Certains aiment bien l’art aussi. Je ne dirais pas qu’ils dépensent nécessairement, mais ils investissent souvent dans l’art.

    Les artistes africains ont la cote, je crois, auprès des plus fortunés en Afrique. Quels sont les artistes qui ont le vent en poupe, par exemple ?

    L’art africain, en général, se développe et se vend de mieux en mieux dans le monde. En Afrique du Sud, il y a vraiment beaucoup d’artistes aujourd’hui qui ont vu la valeur de leurs œuvres augmenter. Je prends un exemple. Irma Stern qui vendait une peinture, en 1995, à 20 000 dollars, en 2011 ce même artiste vendait ses œuvres à 2 millions de dollars.

    Est-ce que vous prévoyez que les millionnaires deviennent encore plus riches dans les dix ans à venir, par exemple ?

    En général, oui. Très probablement. Mais il y aura aussi de nouveaux millionnaires et certains millionnaires qui qui ne le seront plus. On estime néanmoins qu’en Afrique, dans les années à venir, il y aura des croissances assez importantes pour ce qui est du nombre de millionnaires et une croissance encore plus importante par rapport au reste du monde.

    Est-ce que ces grosses fortunes apportent quelque chose ? Est-ce que c’est une bonne chose d’avoir des millionnaires ?

    Prenez l’exemple de Maurice où effectivement on a de grandes croissances de millionnaires qui viennent et qui apportent nécessairement de la valeur ajouté.

    A Maurice, nous avons plusieurs types de millionnaires. On a le millionnaire qui arrive, qui est plutôt retraité mais qui va quand même employer du monde, s’acheter une jolie voiture, s’acheter un bateau et participer à l’économie en dépensant et en faisant vivre plusieurs familles. Et puis, nous avons aussi l’entrepreneur qui est un riche entrepreneur qui a gagné de l’argent mais qui a encore envie de travailler et qui, aujourd’hui, arrive à travailler depuis Maurice et qui développe ainsi l’économie mauricienne à travers des idées et des entreprises qu’il va y installer.
     


    Sur le même sujet

    • France

      Patrimoine des ministres: sept millionnaires au sein du gouvernement français

      En savoir plus

    • Afrique

      Les millionnaires se multiplient au Kenya

      En savoir plus

    • Chine

      La Chine, 2e pays au monde en nombre de millionnaires

      En savoir plus

    • Bulgarie

      Bulgarie: les millionnaires de la céréale

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.