GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Eliminatoires CAN 2021 : A domicile, la Côte d’Ivoire bat le Niger (1-0)

    Le prix du charbon à coke propulsé par les cyclones du Pacifique

    Une mine de Charbon en Mongolie. ©SOUTH GOBI RESOURCES / AFP

    Le cyclone Debbie a durablement perturbé les exportations australiennes de charbon métallurgique utilisé dans l’acier chinois. Les prix ont doublé en deux semaines.

    Le prix du charbon à coke est propulsé par les cyclones du Pacifique. Il y a deux semaines le cyclone Debbie s'est abattu sur l'Australie, il a dévasté les infrastructures minières du Queensland, dans le nord-est du pays. Le réseau ferroviaire qui relie les mines de charbon australiennes aux deux principaux terminaux portuaires est toujours en grande partie hors d'usage et cela devrait durer quelques semaines encore. C'est pourquoi le géant minier australien BHP a déclaré force majeure.

    L'Australie, c'est la moitié de l'offre mondiale de charbon métallurgique de qualité, nécessaire à l'acier fabriqué en Chine, en Inde ou au Japon. Les acheteurs, bredouilles, doivent se tourner en urgence vers d'autres fournisseurs comme les Etats-Unis, où les producteurs de charbon, très mal en point financièrement, profitent de l'aubaine. Car les prix continuent de s'envoler sur le marché spot, le marché immédiat : la tonne de charbon à coke vient de dépasser le seuil des 300 dollars, contre 150 dollars au mois dernier.

    Deux réveils brutaux des prix en quelques mois

    C'est un total retournement du marché du charbon métallurgique. Depuis le début de l'année, les prix ne faisaient que baisser : on prévoyait un excédent de minerai en 2017, avec l'entrée en production de gisements en Mongolie, aux Etats-Unis. Mais c'est à une pénurie que l'on assiste, une pénurie aussi soudaine que l'an dernier, lorsque la Chine avait réduit le nombre de jours travaillés dans ses propres mines de charbon, ce qui avait précipité les aciéristes chinois sur le charbon à coke australien et propulsé les prix au niveau qu'ils retrouvent à nouveau aujourd'hui. En quelques mois, les prix du charbon à coke ont donc connu deux réveils très brutaux, après cinq ans de chute inexorable. Mais le contexte a changé, il n'est plus question de réinvestir massivement dans les mines de charbon métallurgique comme en 2011, après les inondations causées déjà en Australie, par le cyclone Yasi.
     


    Sur le même sujet

    • UE / Afrique

      L'Europe adopte de nouvelles règles contre l'importation de «minerais du sang»

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      La certification bois, un précieux sésame pour les exploitants gabonais

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Inde-Iran : le ton monte sur les hydrocarbures

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Cajou d'Afrique de l'ouest: le Vietnam propose des prix record

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.