GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Mahamat-Saleh Haroun

    Mahamat-Saleh Haroun. © RFI

    Parce qu'il est assis là dans le fauteuil d'En Sol Majeur, c'est déjà un peu le Festival de Cannes. L'apparition de Mahamat-Saleh Haroun est toujours un événement. Que ce soit dans le cinéma ou désormais en politique. Mahamat-Saleh Haroun est toujours présenté comme le premier réalisateur tchadien de l'Histoire... Régulièrement invité sur la Croisette, Prix du jury au Festival de Cannes 2010 et Prix Robert Bresson à la Mostra de Venise pour Un homme qui crie, sa caméra filme les souffrances de la société tchadienne marquée au fer rouge par la guerre civile des années 80. Et je découvre avec vous que notre invité a plus d'un tour dans son sac d'artiste et d'homme libre: après avoir signé Hissein Habré, une tragédie tchadienne (impitoyable documentaire sur les crimes de guerre du dictateur tchadien), après avoir dit oui à Idriss Deby pour servir le pays en tant que ministre de la Culture, le voilà qui pose sur notre table de chevet un premier roman.

    Livre Djibril ou Les ombres portées, publié aux éditions Gallimard - Collection Continents Noirs, en mars 2017.

    « Djibril ou Les ombres portées », publié en mars 2017. ©Gallimard

    Les choix musicaux de Mahamat-Saleh Haroun :


    Sur le même sujet

    • Internationales

      Mahamat-Saleh Haroun, cinéaste et ministre de la Culture du Tchad

      En savoir plus

    • Littérature / Tchad

      Le premier roman de Mahamat-Saleh Haroun

      En savoir plus

    • Festival de Cannes 2016

      Mahamat-Saleh Haroun: «Sans Hissène Habré, je ne serais jamais parti du Tchad»

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Rachid Kasmi

    Rachid Kasmi
    En Sol Majeur est à sa fenêtre et c’est quasiment le détroit de Gibraltar qu’on peut voir de cette fenêtre, avec du bleu ciel, du vert palmier et du noir cinema. Nous sommes au Maroc, royalement invités par (…)
    • Jean-Marie Blas de Roblès

      Jean-Marie Blas de Roblès

      Pour s’embarquer sur le petit voilier de Jean-Marie Blas de Roblès, de quoi a-t-on besoin ? D’une simple bouteille de rhum et d’un père …

    • Waed Bouhassoun

      Waed Bouhassoun

      Je sais bien qu’on ne parle que de ça dans nos médias : de la vieille ville de Raqqa détruite par l’EI hier et récupérée …

    • Capitaine Alexandre

      Capitaine Alexandre

      Même s’il est né en 76, il déclare être mort en 60. Parole de poète, casquette sur la tête, dandy d’aujourd’hui, …

    • Bilel Ainine

      Bilel Ainine

      Alors que les coups de couteaux et les voitures bélier laissent régulièrement des cicatrices dans les capitales européennes, des chercheurs …

    • Simone Schwarz-Bart

      Simone Schwarz-Bart

      C’est plus qu’un couple, c’est une Alliance: entre le yiddish et le créole. C’est une histoire d’amour et de fraternité entre …

    • Young-Sé Lee

      Young-Sé Lee

      Une ballade au Musée Cernuschi, dans Paris, est-ce que ça vous dit ? Et pourquoi ce musée parisien qui se consacre aux arts asiatiques? Parce que …

    • Elgas (Rediffusion)

      Elgas (Rediffusion)

      Encore un intellectuel qui joue à cache-cache. Entre ombre française et lumière sénégalaise entre la Normandie et la Casamance. Élégant …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.