GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espagne: réquisitoire du président du Parlement européen contre «ceux qui sèment la discorde»
    • Loi El Khomri: le Conseil constitutionnel censure partiellement le référendum d'entreprise
    • France: l'Assemblée vote la transformation de l'ISF en impôt sur la seule fortune immobilière

    Kofi Yamgnane: «la colonisation a pris la suite de l'esclavage»

    Kofi Yamgnane à Paris, le 8 février 2010. AFP/Joel Saget

    En France, le premier tour de la présidentielle, dimanche dernier, a été marqué par la déroute des deux grands partis, celui de la droite et celui de la gauche. Du coup, certains veulent croire à la mort de la « Françafrique ». Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été ministre de François Mitterrand et candidat à deux présidentielles au Togo. Il a aussi publié Afrique, introuvable démocratie aux éditions Dialogues. En ligne du Finistère, dans l’ouest de la France, l’ancien député socialiste français répond aux questions de Christophe Boisbouvier.


    Sur le même sujet

    • Invité Afrique

      Denis Nkwebo (SNJC): une «volonté de criminaliser le métier de journaliste au Cameroun»

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      V. Konan (journaliste): «Nous assistons à la recomposition de la scène politique»

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Ray Lema (musicien): «il faut dire d'où l'on vient»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.