GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Thiaroye 1944 : la mémoire

    Le président François Hollande a rendu hommage aux tirailleurs sénégalais tués par l'armée française en 1944 au camp de Thiaroye, à Dakar. Photo datée du 30 novembre 2014. © REUTERS/Alain Jocard/Pool

    Fausser l’histoire, trafiquer l’histoire, cela a toujours été possible pour les Etats. Ils l’ont tous fait, d’une manière ou d’une autre, un jour ou l’autre. Il n’y a qu’à fermer les archives, ou à dire qu’il n’y en a pas ! Partout, de telles manœuvres sont vite démasquées et le crime de faussaire perdu d’avance. Or, l’histoire ne s’écrit pas seulement à partir des archives ! Il y a aussi la mémoire que personne ne peut emprisonner. Pour les morts innocents de Thiaroye, la mémoire, plus exactement les mémoires, n’ont jamais cessé de parler. Parler, pour raconter une histoire conforme aux réalités que les gens ont vécues : l’histoire d’un passé qui ne passe pas ! De Thiaroye, lieu du massacre de 1944, on voit Gorée, symbole de la déportation des Africains pendant des siècles vers les Amériques. Avec Martin Mourre, historien et anthropologie, auteur de Thiaroye 1944. Histoire et mémoire d’un massacre colonial (Presses Universitaires de Rennes).
     


    Sur le même sujet

    • Mémoire d'un continent

      Thiaroye 1944 : l’histoire

      En savoir plus

    • Mémoire d'un continent

      Le massacre de Thiaroye : histoire, mémoire et politique

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Sénégal: 70 ans après le massacre de Thiaroye, la mémoire demeure

      En savoir plus

    Prochaine émission

    A la recherche des criminels coloniaux: le Général Emile Storms

    A la recherche des criminels coloniaux: le Général Emile Storms
    Héros de la colonisation ou banal criminel ? Mort en 1918, Emile Storms est une figure banale de la conquête du continent africain par l’Europe. Son nom apparaît en très bonne place parmi les fondateurs de l’« Etat Indépendant du Congo », propriété privée (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.