GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    [Série Greenpeace]: les navires chinois au large des côtes ouest-africaines (3/5)

    L’hélicoptère de Greenpeace décolle de l’Esperanza pour survoler une zone où plusieurs bateaux étrangers sont en train de pêcher. RFI/Lou Garçon

    Les eaux ouest-africaines attirent de nombreux bateaux étrangers dont un certain nombre de navires chinois. La majorité des prises chinoises à l'étranger se font d'ailleurs dans cette région et en l'espace de 30 ans, les embarcations venues de Chine y sont passées d'une dizaine a plusieurs centaines. Certains de ces bateaux ont été inspectés à la fin du mois d'avril par les équipes de Greenpeace, lors d'une opération de patrouille à bord du bateau de l'organisation écologiste l'Esperanza. 3e volet de la série de reportages à bord de l'Esperanza.


    Sur le même sujet

    • C'est pas du vent

      1. La pêche en eau profonde et la pêche illicite en Afrique de l’Ouest

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      [Série Greenpeace]: surpêche au large du Sénégal : à bord de l'Esperanza (1/5)

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      [Série Greenpeace] La surpêche, une menace pour les stocks (2/5)

      En savoir plus

    • Grand reportage

      Les pêcheurs en France ont-ils encore un avenir?

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Maroc: préserver la «zone humide» de Dar Bouazza près de Casablanca

    Maroc: préserver la «zone humide» de Dar Bouazza près de Casablanca
    A 15 kilomètres de Casablanca, la zone humide - appelée « daya » en dialecte marocain - est le dernier poumon vert de la région. Entouré de résidences, cet écrin de biodiversité est menacé alors que 85% des zones humides mondiales ont disparu selon un (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.