GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Bahreïn: «le gouvernement censure toutes formes d'activités civiques»

    Vue de Manama, la capitale du Bahreïn. Getty Images/Jane Sweeney

    A Bahreïn, six ans après le soulèvement contre la monarchie sunnite et la répression qui a suivi, la situation des défenseurs des droits de l’homme continue de se détériorer. Nabeel Rajab, le directeur du centre bahreïnien des droits humains, est toujours en prison, son procès est sans cesse reporté, et sa santé se dégrade. D’autres personnes sont arrêtées et emprisonnées pour leurs idées. Le plus haut dignitaire chiite a lui aussi été emprisonné, déchu de sa nationalité et en attente de jugement. Véronique Gaymard a rencontré Maytham Al Salman, du Centre bahreïnien des droits humains, lors de son passage à Paris. Il se dit inquiet de l’escalade de la répression à tous les échelons.


    Sur le même sujet

    • Chronique des droits de l'homme

      Berenice Celeyta: «On observe à nouveau des exodes massifs» en Colombie

      En savoir plus

    • Chronique des droits de l'homme

      Etats-Unis: Carlos Gutierrez, victime d’un gang et demandeur d'asile mexicain

      En savoir plus

    • Chronique des droits de l'homme

      Migrants aux Etats-Unis: les ONG dénoncent les conditions de détention

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.