GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La Chine et les Etats-Unis orientent les matières premières selon Cyclope

    Colloque portant sur les marchés mondiaux des matières premières en 2017. Cyclope

    Le rapport Cyclope souligne cette année l’importance des États-Unis et de la Chine sur les marchés mondiaux de matières premières.

    « Vent d’Est, Vent d’ouest », c’est le titre du roman de Pearl Buck qu’a choisi l’édition 2017 du rapport Cyclope. Les vents ont soufflé sur les marchés de matières premières. Un vent d’Est venu de Chine, bien sûr : ses importations de soja, de viande, ou de charbon ont été massives et ont soutenu les prix. Un vent d’Ouest venu des États-Unis, où l’élection de Donald Trump a regonflé les prix des métaux industriels et chamboulé les échanges commerciaux.

    Reste la tendance de fond : l’offre mondiale en excès continue de peser sur les prix de beaucoup de matières premières, qui se dégonflent déjà, constate Philippe Chalmin, directeur de la publication, après ce rebond. « Un rebond est intervenu sur les marchés à l’automne 2016 et dans les premiers mois de 2017 pour le pétrole, le charbon, un certain nombre de minerais et métaux et de matières premières industrielles, rebond dont nous voyons déjà l’essoufflement. Nous avons des capacités, des stocks qui restent importants. Donc je n’imagine pas de nouveau choc sur les marchés mondiaux, sauf catastrophe géopolitique majeure, mais circonscrite à l’un ou l’autre produit, avant certainement la prochaine décennie ».
     
    Au dangereux déclin des cours du cacao, on peut opposer l’essor vertigineux d’un autre produit tropical, la vanille, passée de 25 à 500 dollars le kilo. Cela valait bien une entrée de l’épice dans la nouvelle édition de Cyclope. Le rapport ouvre également ses pages à un chapitre consacré au climat mais aussi à un marché financier d’un nouveau genre, en plein essor : celui du joueur de football...


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      La banane, nouvelle vedette du commerce équitable

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le gouvernement turc peine à soutenir le prix de la noisette

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Excédent de sucre l'année de la levée des quotas européens

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La campagne de noix de cajou stoppée en Guinée-Bissau

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.