GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Juillet
Mercredi 19 Juillet
Jeudi 20 Juillet
Vendredi 21 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 23 Juillet
Lundi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Parlez-vous le robot ?

    Robot sur une chaîne de montage d'Audi A8, à Neckarsulm, en Allemagne. REUTERS/Michael Dalder/File Photo

    Qu’ils soient équipés de roues, de pattes ou encore d’hélices, comme les drones, ne change rien à l’affaire: nos robots restent de simples machines bardés de capteurs qui obéissent aveuglement aux instructions des codes informatiques. Mais des chercheurs américains en s’inspirant des méthodes d’apprentissage scolaire ont développé une interface qui permet sans aucune connaissance en programmation informatique, d'instruire un robot.

     

    Parlez-vous le robot ? Autrement dit le langage de la programmation en informatique. Si aligner des signes électro-cabalistiques sur l’écran de votre ordinateur vous rebute, alors pas de panique ! Les chercheurs américains de l’institut des technologies du Massachusetts ont  mis au point un système dénommé C-Learn qui simplifie grandement le développement des systèmes d’intelligence artificielle.

    Jusqu’à présent une machine learning ou « d’apprentissage automatique » en français, est capable de recouper et de croiser des tonnes de données afin d’en retirer une information pertinente. Les robots ou les ordinateurs peuvent ainsi résoudre des problèmes complexes, mais gare à la tuile ! Quand un évènement inattendu survient, même le plus sophistiqué des androïdes ressemblera à une poule devant un couteau, surtout si on lui demande d’utiliser un nouvel appareil non répertorié dans ses circuits mémoriels. L’idée du MIT est d’instruire les robots comme on le ferait en milieu scolaire en alternant travaux pratiques et cours théoriques. L’élève « électronique » regarde comment ça fonctionne et imite son professeur, puis l’enseignant délivre au robot les connaissances de base expliquant les principes sous-jacents de la manœuvre.

    Apprentissage par l'expérience

    « Notre système fonctionne très bien pour programmer des robots industriels », estiment les chercheurs du MIT, en prenant l’exemple d’une roue de voiture et d’un volant dans une usine d’assemblage. Pour une machine, ces pièces mécaniques de mêmes formes se ressemblent, pourtant, elles ne doivent pas se fixer ni de la même manière, ni au même endroit sur une automobile. Un dilemme pour un robot jusqu’à maintenant qui était incapable d’improviser ses taches, mais qui saura désormais faire preuve de jugeote, en se remémorant ses expériences passées et fonctionnant par analogie, afin d’adapter la configuration de son bras outil pour accomplir son travail.

    Par ailleurs, le programme C-Learn du MIT que l’on pilote en langage naturel, offre la possibilité aux robots, de partager leur savoir et leur expérience avec d’autres, sans aucune intervention humaine. Bientôt, les machines seront donc capables de penser avant d'agir en demandant de l'aide à leurs congénères, chaque fois qu'elles se trouveront face à une situation qui les dépasse. Une avancée dans le domaine de l’intelligence artificielle qui inquiète déjà certains scientifiques, estimant qu’il serait peut-être judicieux d’installer un interrupteur d’arrêt d’urgence sur les nouveaux modèles androïdes, si l'envie leur en prenait et après mûre réflexion, de se retourner contre leurs créateurs humains. On n’est jamais trop prudent !

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

     

    • L’Encephalophone, la boîte à musique crânienne

      L’Encephalophone, la boîte à musique crânienne

      Des neurologues américains ont mis au point une interface cerveau machine qui analyse l’activité électrique de l’influx nerveux pour …

    • Le premier mobile fonctionnel sans batterie

      Le premier mobile fonctionnel sans batterie

      Non seulement les batteries de nos smartphones ne tiennent pas une journée en charge, mais par-dessus le marché, leur longévité laisse à …

    • Janus, le Web sous-marin

      Janus, le Web sous-marin

      Des ingénieurs de l'OTAN, spécialistes des transmissions sous-marines, ont établi une norme numérique internationale qui permet de communiquer …

    • L’Aquila de Facebook, nouvel envol

      L’Aquila de Facebook, nouvel envol

      Alors que Google expérimente ses ballons stratosphériques d’accès Internet, le réseau social Facebook peaufine son drone à énergie solaire Aquila. Les deux géants du …

    • Desktopography, l’ampoule à réalité augmentée

      Desktopography, l’ampoule à réalité augmentée

      Le système Desktopography est un dispositif de réalité augmentée mis au point par des chercheurs américains qui se fixe à la place d’une lampe de plafond. Ce prototype …

    • Neuro implant et robotique, opération réussie sur un tétraplégique

      Neuro implant et robotique, opération réussie sur un tétraplégique

      Un neurochirurgien vient d’opérer à Grenoble le cerveau d’un tétraplégique pour lui greffer deux implants électroniques. L’objectif de cette intervention réussie est …

    • Contreterrorisme, la bataille du Web

      Contreterrorisme, la bataille du Web

      Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube qui appartient à Google, ont annoncé la création d’un forum mondial internet chargé de lutter contre les réseaux terroristes qui …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.