GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'agenda culture Afrique du 18 au 24 juin 2017

    Page de présentation de l'exposition de l'artiste Makef, à l'Institut français de Cotonou au Bénin. http://www.if-benin.com

    Où sortir la semaine prochaine ? L’agenda culture Afrique avec Anne Bocandé, rédactrice en chef d’Africultures

    Fin du festival Jazzkif à Kinshasa

    La semaine dernière, nous évoquions le festival Jazzkif à Kinshasa. C’est le dernier jour, ce dimanche, pour en profiter. Et pour clore la 11e édition de ce temps fort musical qui a duré trois jours vous avez rendez-vous avec, le grand Manu Dibango.

    L’artiste Makef exposé à l’Institut français de Cotonou

    Depuis mardi, l’artiste Makef, pseudonyme artistique de Fulbert Enagnon Makoutodé y expose sa nouvelle série intitulée : « les insomniaques de mes nuits d’insomnies » à découvrir jusqu’au 1er septembre. C’est une plongée poétique dans les nuits et ses tourments, ses rêves, ses interdits aussi.

    Peintre, dessinateur, photographe et sculpteur, il occupe la scène artistique contemporaine béninoise depuis une trentaine d’années, avec un style qualifié par certains de « néo-cubisme ». Ses peintures en couleurs ou noir et blanc questionnent aussi régulièrement la société béninoise.

    Fêter la musique jusqu’au bout de la nuit

    Le 21 juin, chaque année, la musique est à l’honneur avec des concerts, gratuits le plus souvent, et qui peuvent dans certains lieux durer toute la nuit.

    Saviez-vous que cette fête est célébrée dans une centaine de pays aujourd’hui ? L’initiative est française. Souvent attribuée à l’ancien ministre de la Culture, Jack Lang, qui l’a institutionnalisée dans les années 1980, elle aurait en fait été imaginée dès la fin des années 1970 dans le sud de la France. Depuis, elle est célébrée dans plus de 300 villes.

    À Ouagadougou, elle est célébrée depuis 12 ans déjà, et la programmation 2017 est riche ! Place de la Nation, à partir de 19h, mercredi, plusieurs artistes bien connus de la scène burkinabè vous donnent rendez-vous. À commencer par le rappeur Smockey, fer-de-lance du mouvement Balai citoyen. La chanteuse, musicienne et aussi danseuse Maï Lingani sera de l’évènement, sans oublier Salif Widga, Dez Altino ou Hamed Smani.

    En invités, les Ivoiriens Yodé et Siro, ce duo qui a fêté l’année dernière ses 20 ans de carrière, excellent sur scène avec un style entre le zouglou et le coupé décalé.

    Des ateliers créatifs destinés aux enfants à Dakar

    Et on termine cet agenda culturel par un rendez-vous adressé aux enfants, à Dakar. Tous les samedis du mois de juin (il n’en reste donc plus qu’un, samedi prochain 24 juin) sont proposés des ateliers créatifs autour de la thématique Empire mandingue cités et citoyens. Ils s’adressent aux 6-14 ans.

    Deux associations sont aux manettes de l’événement, dont Wak’hart, pour la promotion culturelle dakaroise. Elle s’associe, pour ces ateliers, à Kër ImagiNation Afrika, un espace culturel et éducatif pour les enfants qui entend casser l’apprentissage académique de l’école traditionnelle. L’équipe promeut des apprentissages par le jeu, les activités de groupes, à l’écoute des besoins et des envies des enfants, mais aussi de leur environnement historique et culturel.

    Soundiata Keita et la charte mandingue de 1222

    C’est ainsi qu’ils ont choisi une thématique autour de l’Empire mandingue, un bel exemple de leur démarche. Il s’agit d’aborder, avec du théâtre, de la peinture, du graff ou du dessin, l’histoire du roi Soundiata Keita et de la charte mandingue de 1222, premier texte de Déclaration des droits de l’homme. Comme l’explique une des animatrices de ces ateliers, cette histoire reste méconnue des Africains et des Sénégalais.

    À l’issue de ces ateliers, une exposition, accompagnée d’un spectacle fait par les enfants et ouvert à tous, sera présentée. Aussi, un camp d’été se prépare, toujours avec Wak’hart et Kër ImagiNation, toujours pour les enfants. À suivre sur les pages Facebook de ces deux structures dakaroises.

    Toutes ces informations et bien d’autres rendez-vous et actualités culturels sont à retrouver sur votre site d’information Africultures.com.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.