GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Juillet
Jeudi 20 Juillet
Vendredi 21 Juillet
Samedi 22 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 24 Juillet
Mardi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    [Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

    Le « Capitaine Thomas Sankara » revit grâce à des archives tirées de l’oubli par Christophe Cupelin. © DR

    Au Burkina Faso, la contre-expertise sur la dépouille présumée de Thomas Sankara n'a pas permis d'identifier son ADN. Le mystère demeure autour du corps de l'ancien président assassiné en 1987, lors d'un coup d'Etat. Connaîtra-t-on un jour la vérité ? Vos réactions nous intéressent.

    Pour participer à l'émission, contactez-nous :
    * Par téléphone :
    de France :
    09 693 693 70
    de l'étranger : 33 9 693 693 70
    * Par e-mail : nous écrire

    N'OUBLIEZ PAS DE NOUS COMMUNIQUER VOTRE NUMÉRO DE TÉLÉPHONE (avec l'indicatif pays)
    Pour nous suivre :
    * Facebook :
    Rfi appels sur l’actualité
    * Twitter : @appelsactu


    Sur le même sujet

    • Invité Afrique soir

      «Lever le secret-défense sur l’assassinat de Sankara, c’est grandir la France»

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Assassinat de Sankara: l'étau se resserre autour de Compaoré

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Mariam Sankara: «de Blaise Compaoré, j’attends la vérité »

      En savoir plus

    • Appels sur l'actualité

      [Vos réactions] Connaîtra-t-on un jour la vérité sur la mort de Thomas Sankara?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.