GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'Estonie prend la présidence tournante de l'UE

    à l'Estonie a euA Tallinn, le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker (G) et le Premier ministre estonien Juri Ratas (D), célèbrent les débuts de la présidence tournante du Conseil de l'UE.. Reuters/Ints Kalnins

    L’Estonie prend aujourd’hui la présidence tournante du conseil de l’Union européenne pour les six prochains mois. Avec le Brexit, cette présidence a été avancée de six mois. Un défi que les autorités ont relevé. Désormais tout est prêt, les cérémonies de lancement se sont déroulées le 30 juin 2017—; l’unité de l’Europe a été mise en avant.

    Il y a quelques jours, le gouvernement estonien a approuvé le programme de l’Estonie pour cette présidence. L’un des quatre objectifs est la création d’une Europe numérique. C’est la marque de fabrique de ce pays du nord de l’Europe. C’est ici que Skype a vu le jour et que les habitants votent par internet depuis 2005. Le pays veut donc que l’Union européenne réalise des avancées dans cette direction. Par exemple en faisant de la libre circulation des données le moteur des économies européennes. Un autre point important de ce programme concerne la sécurité et la défense. L’Estonie a près de 300 kilomètres de frontière commune avec la Russie. Elle est donc principalement concernée par cette question, surtout depuis la crise en Ukraine et elle veut des avancées en matière de surveillance des frontières extérieures de l’Union. Là aussi, en se servant de solutions numériques.

    Une présidence vue d’un bon œil en Estonie

    Cela fait treize ans que l’Estonie est entrée dans l’Union européenne. En 2011, l’euro a remplacé la couronne. Les Estoniens sont des Européens plutôt convaincus. Mais il faut dire que l’Union européenne le leur rend bien. Le pays reçoit trois milliards et demi d’euros entre 2014 et 2020 au titre des fonds structurels européens. Un moteur pour l’économie locale. Pour Karit, une jeune femme travaillant dans le domaine de la coopération universitaire, cette présidence est une bonne chose. Surtout parce qu’elle rend l’Estonie visible. Elle place ce petit pays, finalement peu connu, sur la carte mentale des Européens. Un gage de sécurité pour elle. Et d’ailleurs pour impliquer la population pour cette présidence, un grand concert a été organisé jeudi sur la place de la Liberté, dans le centre de Tallinn.

    Une Estonie à bout de souffle dans un contexte de modernité

    C’est un pays de 1,3 million d’habitants, qui se porte plutôt bien. Le salaire brut moyen est de 1100 euros et croît chaque année. Le numérique fait partie de l’ADN du pays. L’Estonie a ouvert une ambassade digitale au Luxembourg.

     → A (RE)LIRE : L'Estonie, un modèle encore imparfait d'e-démocratie

    Les Estoniens sont aussi très proches de la nature, mais il faut aussi relativiser cette belle image. L’écart des salaires entre les hommes et les femmes reste le plus élevé d’Europe, près de 30 %, alors que l’Estonie revendique son caractère scandinave. A la fin 2016, 21,6 % des Estoniens vivaient dans une pauvreté relative. Le pays fait aussi face au vieillissement de sa population. Quant à la vie politique estonienne, elle connaît une certaine droitisation. Ekre, un parti politique nationaliste devient de plus en plus populaire alors que se pose toujours la question de la communauté russophone qui représente environ un tiers de la population du pays. Les non-citoyens sont encore nombreux et la question de l’intégration de cette communauté se pose toujours, 26 ans après le retour à l’indépendance.


    Sur le même sujet

    • Estonie

      [Reportage] L'Estonie, un modèle encore imparfait d'e-démocratie

      En savoir plus

    • Estonie / Russie

      Un Russe condamné en Estonie pour espionnage

      En savoir plus

    • Estonie

      Embargo russe: la laborieuse conquête estonienne de nouveaux marchés

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.