GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espagne: réquisitoire du président du Parlement européen contre «ceux qui sèment la discorde»

    Brexit et CETA: Justin Trudeau, Premier ministre canadien à Dublin

    Par
    Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a été reçu par son homologue irlandais Leo Varadkar avec lequel il entend incarner une nouvelle génération politique, Dublin, le 4 juillet 2017. REUTERS/Clodagh Kilcoyn

    Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, est en visite en Irlande, puis en Ecosse, où il saluera la reine d’Angleterre avant de se rendre au G20 à Hambourg. Un déplacement en famille. Il y a deux mois il avait déjà reçu son homologue irlandais, Enda Kenny, auquel a succédé Leo Varadkar il y a trois semaines. Deux entretiens bilatéraux en deux mois, voilà qui témoigne d’une certaine proximité entre les deux pays. Explications de notre correspondant à Dublin.

    avec notre correspondant à Dublin, Julien Lagache

    L’Irlande a des relations de longue date avec le Canada, c’est d’ailleurs une des raisons qui ont poussé les jeunes Irlandais à y émigrer après la crise financière et l’effondrement de l’économie ici. On estime que depuis 2008, ils sont près de 100.000 à s’y être installés.

    Les liens culturels et commerciaux entre les deux pays sont assez forts. D’ailleurs, ce n’est pas par hasard si Justin Trudeau est accompagné d’hommes d’affaires canadiens et rencontre des acteurs économiques irlandais. Il devrait être question notamment des retombées du CETA, ce traité de libre-échange négocié entre Bruxelles et Ottawa qui pourrait déboucher à l’avenir sur de nouvelles opportunités. Ce que recherchent les Irlandais que le Brexit inquiète.

    Brexit: Dublin se cherche de nouveaux partenaires

    ... ou cherche à se renforcer sur des marchés existants. En fait, depuis les résultats du référendum britannique, les études qui essaient de juger l’impact qu’aurait sur l’économie irlandaise une future relation à minima entre Londres et les 27, se multiplient. Et à chaque fois le tableau inquiète : de nombreuses activités dans le pays dépendent de la proximité avec la Grande-Bretagne.

    C’est particulièrement vrai pour l’agroalimentaire : 37% des produits à l’export sont destinés au voisin. On comprend donc l’importance de garder une relation étroite ou d’avoir un plan B. Dublin est très actif depuis des mois pour renforcer des partenariats et c’est ce qui se passe avec le Canada avec qui les échanges commerciaux sont revenus à leurs niveaux d’avant la crise : plus de 2 milliards d’euros par an, et une balance commerciale favorable à l’Irlande qui expédie bétail ou produits transformés de l’autre côté de l’Atlantique. Elle pourrait accroître cette manne, d’autant que le Canada est aussi perçu comme un partenaire plus sûr que les États-Unis à l’heure actuelle, estiment des analystes qui craignent un repli américain… Ce qui pourrait aussi faire du tort à l’Irlande.

    Dossiers économiques mais aussi affichage politique

    La rencontre entre Justin Trudeau et Leo Varadkar est aussi très symbolique au vu de leurs profils. Les deux hommes affichent une nouvelle génération au pouvoir. Quand il a pris la tête du gouvernement irlandais, Leo Varadkar a rappelé qu’il prenait beaucoup exemple sur son homologue canadien et sur le président français Emmanuel Macron. Ils sont jeunes, affichent des positions plutôt progressistes et veulent défaire les vieux clivages gauche-droite.

    Cette réception officielle, qui est l’une des toutes premières pour le nouveau Taoiseach [chef de gouvernement] irlandais, fait donc un peu office d’adoubement. Leo Varadkar est conforté dans son rôle de jeune prodige de la politique à l’ascension fulgurante. Ses détracteurs lui rappelleront que, contrairement à Justin Trudeau, il n’a pas tenu ses promesses en matière de parité au sein de son gouvernement. Qu’il revendique des positions très conservatrices jugées hostiles aux aides sociales notamment, ce qui lui a valu dans la presse d’être davantage comparé à Donald Trump qu’à Justin Trudeau. Mais après leur entrevue, sur la photo officielle, c’est bien aux côtés du Premier ministre canadien qu’il apparaîtra.


    Sur le même sujet

    • Canada / Cuba

      Trump et Cuba: le Canada de Trudeau marque sa différence

      En savoir plus

    • Irlande

      Leo Varadkar: nouveau visage de l’Irlande ou Premier ministre sans idée neuve?

      En savoir plus

    • Reportage International

      La bataille du bois entre le canada et les Etats-Unis

      En savoir plus

    • Royaume-Uni

      Royaume-Uni: l'Irlande du Nord se félicite de l'accord financier signé avec May

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.