GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane

    Sécurité: la Pologne révise sa politique de défense en attendant Donald Trump

    Des hélicoptères de l’Otan procèdent à des exercices militaires le 16 juin 2017, en Pologne. AFP

    A quelques heures de la visite du président américain Donald Trump sur le sol polonais, la question de la défense est au cœur des débats. Après avoir été l'un des fers de lance d'une défense européenne, la Pologne voit de nouveau dans les Etats-Unis un partenaire privilégié pour assurer sa sécurité.

    de notre correspondante à Varsovie,

    Depuis 2009, la Pologne a été la championne de l'Europe de la Défense et a beaucoup poussé l'idée d'une défense européenne. Elle s'était largement rapprochée de ses partenaires européens pour accroître sa participation à l'effort de défense. Varsovie a ainsi augmenté ses dépenses pour l'armement et le budget de la défense a atteint 9 milliards d'euros, soit 2% de son PIB.

    La Pologne se retourne vers l'Otan 

    Mais entre la défense européenne et la Pologne, c'est aussi l'histoire d'un amour contrarié. Voyant l'idée européenne peu à peu enlisée dans les couloirs de Bruxelles, Varsovie est retournée à ses premiers amours : l'Otan. Et l'arrivée au pouvoir des conservateurs en Pologne a précipité ce changement de cap.

    Le ministre de la Défense Antoni Macierewicz a initié une politique résolument pro-américaine en annulant le contrat pour l'achat de 60 hélicoptères de l'Européen Airbus qui se montait à un peu plus de 3 milliards d'euros. Et la Pologne vient d'annoncer qu'elle voulait diminuer son engagement au sein d'Eurocorps.

    Un choix qui peut être contestable autant vis à vis des partenaires européens que face aux déclarations de Donald Trump lui-même : celui-ci n'a pas caché durant sa campagne vouloir réduire le coût de l'Organisation de l'Atlantique Nord. Ce sera certainement un des thèmes abordés lors de sa visite à Varsovie.


    Sur le même sujet

    • Accents d'Europe

      La Pologne ne veut pas faire les frais d’une entente Trump/Poutine

      En savoir plus

    • Pologne

      Réforme du tribunal constitutionnel: la Pologne rejette les critiques de l'UE

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      L'Otan s'entraîne dans les pays baltes

      En savoir plus

    • Montenegro / Otan

      Le Montenegro intègre l'Otan et provoque la colère de Moscou

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.