GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Décryptage avec nos invités, Liesl Louw Vaudran et Stéphanie Wolters, de l'Institut d'études et de sécurité de Pretoria -ISS-, Daniel Compagnon, professeur à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (Centre d'études d'Afrique noire), Jean-Baptiste Placca, éditorialiste à RFI, et nos envoyés spéciaux à Harare et correspondants régionaux.

    La 9ème symphonie de Beethoven: une œuvre politique?

    Par
    Esteban Buch. RFI/J. Batallé

    Depuis le XIXème siècle jusqu’à nos jours, des régimes, des personnalités politiques, des dictateurs ou des démocrates se sont reconnus dans la 9ème symphonie de Beethoven et son «Ode à la Joie». Rarement une œuvre musicale aurait fait l’objet d’une telle utilisation politique.

    Retour sur le destin de cet hymne qui célébrait dans l’esprit de Beethoven l’amitié et la fraternité entre les hommes.

    Invité: Esteban Buch, historien de la musique et directeur de recherches à l’EHESS à Paris.


    Sur le même sujet

    • Rendez-vous culture

      «Ludwig van, le mythe Beethoven» à la philharmonie de Paris

      En savoir plus

    • Vous m'en direz des nouvelles !

      Ludwig Van, le mythe Beethoven

      En savoir plus

    • Rendez-vous culture

      Opéra: nouvelle production de «Fidelio» de Beethoven à Genève

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. ...
    4. Suivant >
    5. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.