GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 27 Septembre
Jeudi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Afrique: «Des investissements qui produisent de la richesse et de la croissance»

    Makhtar Diop. Jeune Afrique/Bruno Levy

    Le Sénégalais Makhtar Diop, vice-président pour l'Afrique de la Banque mondiale, était aujourd'hui à Paris, à l'invitation d'Havas Horizons, un club de réflexion qui vient de rendre un rapport sur l'investissement en Afrique. La Banque mondiale entend jouer un rôle croissant pour amener l'épargne mondiale à s'investir en Afrique. C'est d'ailleurs l'objet de l'initiative Compact With Africa lancée par l'Allemagne et le G20 lors du sommet de Hambourg. Malgré une croissance amoindrie par la baisse du cours des matières premières, l'Afrique reste une terre d'opportunités. Makhtar Diop est avec Olivier Rogez.

    « On parle d’une situation où il y a des fonds qui existent au niveau mondial et qui ne sont pas utilisés de façon optimale. Il y a toujours des investisseurs institutionnels qui continuent d’investir avec parfois des taux d’intérêts négatifs, ou bien à investir sur du papier comme les bons du trésor de certains pays avec des taux très faibles alors qu’il y a des opportunités de faire des investissements qui produisent non seulement de la richesse pour ces pays mais créent également de la croissance.

    Toute l’idée de cette campagne c’est de dire aux pays africains "Venez avec ce que vous considérez comme étant les conditions qui permettraient au secteur privé d’investir dans nos pays". Ce que nous avons fait c’est apporter notre savoir-faire dans le processus pour mettre en place une stratégie cohérente et c’est un peu le sens de cette réunion.

    Aujourd’hui on constate que le secteur privé domine de plus en plus dans la production d’électricité, maintenant il faut le faire dans la distribution de cette énergie. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.