GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Maroc: «la position de la majorité est une provocation au peuple rifain»

    Des manifestants du mouvement Hirak le 11 juin 2017 à Al Hoceima au Maroc. AFP

    Au Maroc, le bras de fer se durcit dans la région du Rif entre le pouvoir et les manifestants du Hirak, « la mouvance » qui revendique depuis 9 mois un meilleur accès aux soins, à l'emploi et à l'éducation et des mesures de développement dans cette zone enclavée du nord du pays. Ils réclament également la libération des prisonniers détenus depuis le début de la crise dont certains auraient entamé une grève de la faim cette semaine. Les autorités ont interdit la manifestation prévue ce mercredi à Al Hoceima mais les organisateurs maintiennent leur appel à descendre dans la rue, soutenus par l’association marocaine des droits humains. Notre invité ce soir est l’avocat et ancien ministre des Droits de l’homme, maître Mohamed Zayan. Il défend plusieurs détenus du Hirak dont son principal leader, Nasser Zefzafi.

    « Il y a malheureusement un risque de confrontation demain à Al Hoceima. En principe lorsque l’on manifeste on n’a pas besoin d’autorisation, s’il y avait un risque l’autorité locale aurait dû l’exprimer et le justifier… Il n’y a aucune raison de croire qu’il y a un risque à manifester, le risque provient du fait qu’il y a des prisonniers politiques, il y a des prisonniers politiques, il y a plus de 300 personnes emprisonnées entre Rabat, Casablanca qui ne devraient pas être derrière les barreaux. Le parti marocain libéral a lancé un communiqué en disant qu’il estime que la position des partis de la majorité était une provocation au peuple rifain…  »


    Sur le même sujet

    • Maroc

      Maroc: les prisonniers du Hirak appellent Al Hoceïma à manifester

      En savoir plus

    • Maroc

      Maroc: les autorités jouent la carte de l'apaisement à Al Hoceïma

      En savoir plus

    • Maroc

      Contestation à Al Hoceïma: deux meneurs des manifestations arrêtés

      En savoir plus

    • Maroc

      Maroc: à Al Hoceïma, la contestation ne faiblit pas

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.