GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Août
Lundi 21 Août
Mardi 22 Août
Mercredi 23 Août
Aujourd'hui
Vendredi 25 Août
Samedi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Octobot, premier robot poulpe mou 100 % autonome (Rediffusion)

    Octobot est le premier robot du genre à être totalement mou, sans squelette, et se déplace grâce à un système pneumatique ingénieux composé de tubes et de réservoirs alimentés par du peroxyde d’hydrogène. Youtube/Université de Harvard

    Les ingénieurs de Harvard aux États-Unis ont mis au point un prototype de pieuvre robotique entièrement composé de matériaux mous. L’octopode artificiel réalisé en impression 3D serait capable de se mouvoir de façon autonome en produisant des bulles de gaz dans ses tentacules. Avec Octobot, une nouvelle génération de robots souples est née sans aucune pièce métallique ni mécanisme solide pour fonctionner.

    Rediffusion du 9 octobre 2016.

    Depuis de nombreuses années, les laboratoires en ingénierie numérique travaillent à la miniaturisation de composants électroniques souples, afin de les intégrer facilement dans des robots capables de se déformer pour qu’ils se passent entre des obstacles tortueux et des interstices exigus. Hélas ! Les robots totalement mous n’existent pas ! Leur mécanisme de locomotion, leurs squelettes ou leur carapace, sont fait de matériaux rigides, ont déploré les bio-roboticiens de l’Université américaine de Harvard aux États-Unis. Peut mieux faire... et justement, ils l’ont réalisé !

    Une prouesse de technologie guimauve et bio inspirée par le champion toutes catégories de la souplesse qui nous vient du fond des mers, de monsieur le Poulpe ou de madame la Pieuvre, car rappelons que les deux noms désignent en fait, le même animal. Ce mollusque de la famille des céphalopodes d’une intelligence prodigieuse n’en finit plus de passionner les roboticiens qui cherchent à imiter son incomparable mollesse. Octobot est né !

    Un robot sans squelette

    Premier du genre à être totalement mou, il ne possède aucun squelette, il se déplace grâce à un système pneumatique ingénieux composé de tubes et de réservoirs alimentés par du peroxyde d’hydrogène. Lorsque ce produit entre en contact avec de minuscules plaquettes de platine, il se décompose en vapeur d’eau et libère de l’oxygène. Bref, notre robot poulpe fait des bulles de gaz qui se rependent à l’intérieur de ses huit tentacules siliconés.

    Un circuit de valves alimente alternativement les appendices de la bestiole, permettant alors à notre pieuvre artificielle de se déplacer. Un simple oscillateur électronique microscopique guide et régule les mouvements du robot sans faire appel à des composants solides, comme une batterie ou des circuits électroniques rigides.

    Une fabrication rapide via l’impression 3D

    L’autre particularité de l’Octobot est sa fabrication rapide qui est principalement réalisée en impression 3D. Pour l’instant, à par agiter ses tentacules notre poulpe ne fait pas grand-chose. C’est une preuve de concept expliquent les chercheurs qui comptent perfectionner leur engin en le bardant de capteurs qui lui permettront de réagir à son environnement.

    Selon les scientifiques, les robots mous ont de l’avenir ! Déformables à souhait, ils seront capables de se faufiler dans les espaces les plus étroits et ne risqueront pas de blesser au passage leur propriétaire humain en cas de choc frontal.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.