GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L'ambition du secteur des jeux vidéo en Tunisie

    Par
    Vue de Tunis, Tunisie. Wikipédia

    En Tunisie, le secteur du jeu vidéo a la cote. Dernière bonne nouvelle en date : une importante levée de fonds de 1,5 million de dinars (environ 510 000 euros) en juin par l'entreprise Polysmart, qui produit le jeu Veterans Online. Un record en Tunisie et au Maghreb. Si aujourd'hui les studios de développement de jeux vidéo sont moins d'une dizaine dans le pays, le potentiel en termes de compétences techniques et artistiques est important et les professionnels du secteur ont l'ambition de faire de la Tunisie un « hub » du jeu vidéo. Un reportage de Perrine Massy.

    Dans ses locaux à Tunis, Walid Sultan Midani, le fondateur de DigitalMania, premier studio indépendant de jeux vidéo du pays, nous montre Bagra. C’est un jeu qui avait fait beaucoup parler de lui l'an dernier, en proposant à ses meilleurs joueurs de gagner chaque semaine une vache, une vraie, un mammifère en chair et en os. Créativité débridée et sens de l'innovation : six ans après sa création, DigitalMania est une entreprise qui marche et fait travailler une équipe de 30 personnes.

    Mais Walid Sultan Midani ne compte pas s'arrêter là : « Technologiquement, on a commencé à faire des jeux sociaux, donc que ce soit sur Facebook ou sur mobile. Là, on est à fond sur la réalité virtuelle. On a gagné pas mal de prix depuis notre création. Là, on arrive quand même à publier des jeux à quelques dizaines, centaines de milliers de joueurs. On est pas encore à un million, ça viendra. Demain, j'ai envie que les gens soient là en mode : voilà, c'est le prochain Angry Birds. »

    Le succès de DigitalMania a encouragé d'autres à se lancer. Seifeddine Ben Hamouda, 26 ans, a créé en novembre 2016 NewGen Studio, constituée de six jeunes passionnés. Diplômé d'une école d'ingénieurs, il regrette qu'il n’y ait pas encore de formation spécifique au jeu vidéo en Tunisie. « Il faut commencer à introduire le domaine du jeu vidéo dans l'éducation, parce que c'est un secteur qui peut mener l'économie tunisienne dans une croissance exponentielle », estime-t-il.

    Même discours du côté de Polysmart. L'entreprise, fondée en 2015, vient de lever 1,5 million de dinars, soit environ 510 000 euros pour développer son jeu, Veterans Online, à l'international. Selon son cofondateur Ahmed Cheikhrouhou, cette confiance des investisseurs prouve que le jeu vidéo est un secteur d'avenir. « À mon sens, on gagnerait beaucoup à investir sur ce secteur-là plutôt qu'à jeter des milliards dans des secteurs agonisants comme le textile ou le tourisme. Avec tout ce que ça suppose en rentrées de devises pour le pays. »

    Les professionnels du secteur s’accordent à le dire : s’il reste du chemin à parcourir, le potentiel existe en Tunisie pour faire du pays un « hub » des jeux vidéo. À l’image de la toute proche Malte, où cette industrie représente 12 % du PIB.


    Sur le même sujet

    • Jeux vidéo

      «Honor of Kings», le jeu vidéo qui fait peur à l’armée chinoise

      En savoir plus

    • France / Nouvelles technologies

      Une startup de jeu vidéo française à l’E3, le salon du jeu vidéo de Los Angeles

      En savoir plus

    • Tech

      Jeu vidéo: Finding Home, dans la peau d'une réfugiée Rohingya

      En savoir plus

    • Culture / Jeux vidéo

      L’exposition «Game» remonte le temps du jeu vidéo

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.