GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 27 Septembre
Jeudi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le référendum au Kurdistan irakien va «augmenter l'instabilité», selon Washington
    • Le Conseil de sécurité de l'ONU discutera jeudi de la Birmanie (diplomates)
    • Le Brésil annule un permis d'exploitation minière d'une réserve d'Amazonie (officiel)
    • Obamacare: nouvelle défection républicaine, l'abrogation semble en échec
    • Corée du Nord: il faut «éviter l'escalade» face aux futures «provocations» de Pyongyang (ministre sud-coréenne)

    Le billet de 20 000 ariary fait polémique à Madagascar

    La monnaie malgache est l'ariary. Getty Images/Gallo Images/Danita Delimont

    Depuis la fin du mois de juillet, Madagascar doit compter avec un tout nouveau billet de banque, le billet de 20 000 ariary, l'équivalent de 6 euros ou de 3 700 francs CFA. C'est le plus gros billet jamais mis en circulation sur la « Grande Île » à ce jour, et il fait polémique, dans un pays où la majorité de la population gagne moins du quart de cette somme par jour. Si certains Malgaches sont soulagés de ne plus devoir transporter des liasses énormes de billets, d'autres trouvent le billet de 20 000 ariary difficile à utiliser et craignent les effets pervers : un encouragement au blanchiment d'argent sale ou une flambée des prix.

    Bleus, jaunes, rouges, les couleurs sont vives et les dessins représentent la faune et la flore de la « Grande Île ». Mais les nouveaux billets ne font pas l'unanimité auprès des Malgaches :

    « Il est très beau ! Regardez, on voit de la vanille, du litchi, du cacao ! », juge un Malgache. Une voisine le contredit : « Ils ne sont pas aussi bien que les anciens (que ceux d'avant). Vous savez, les Malgaches ne prennent pas soin des billets (de l'argent). Ceux-là s'abîment vite, ils sont très fin, très petits. »

    Le billet de 20 000 ariary est désormais le plus gros billet malgache. Il vaut environ 7 dollars, dans un pays où la majorité de la population vit en dessous de 2 dollars par jours. A l'arrêt de bus, comme au marché, ce billet fait polémique : « Moi je ne vais pas prendre ce billet (de 20 000 ariary). C'est trop galère pour nous les contrôleurs et les chauffeurs de rendre la monnaie dans ce petit bus. »

    « Je viens d'acheter des légumes pour 1 000 ariary, renchérit la cliente d'un commerçant. Avec un billet de 20 000 ariary, ce serait difficile pour le vendeur et ça prendrait du temps d'aller chercher de la monnaie et moi je devrais attendre. »

    Voie royale pour les trafics ?

    Comme le billet de 500 euros, cette coupure n'a pas d'intérêt pratique pour les citoyens. Selon l'économiste Rado Rakotoarison, ce billet servira uniquement la criminalité, le cash étant la voie royale pour les trafics : « Il y aura moins de liasses, qu'on peut transporter facilement avec une grosse transaction, dans des domaines juteux comme les minerais, les vanilles, etc. »

    L'économiste Hugues Rajaonson craint également un phénomène d'inflation créé par ce qu'on appelle l'illusion monétaire.

    « Quand les gens ont entre leurs mains le billet de 20 000 ariary et qu'ils montrent qu'ils vont acheter quelque chose avec 20 000 ariary, le vendeur a l'impression que celui qui est en face est quelqu'un de riche. Donc cela veut dire qu'il peut augmenter les prix puisqu'il y a assez d'argent pour acheter. Ça va entraîner une inflation à court terme et à moyen terme. »

    Mais selon la Banque centrale, l'émission des nouveaux billets sera limitée, contrôlée pour éviter l'inflation.

    Aujourd'hui, seuls 5 Malgaches sur 100 possèdent un compte en banque. Un taux de bancarisation très faible que la Banque centrale espère voir augmenter grâce à l'introduction de ces nouveaux billets.


    Sur le même sujet

    • Madagascar

      Madagascar: le nouveau billet de 20 000 ariary créé la polémique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.