GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un accord a été signé ce jeudi entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des Rohingyas, sur la base de l’accord de 1992 entre les deux pays. Le Bangladesh va devoir envoyer des formulaires remplis par les réfugiés qui précisent leur adresse en Birmanie, et une décharge disant qu’ils reviennent volontairement. Selon le ministère de l’Information birman, la Birmanie acceptera ceux qui pourront présenter des documents d’identification délivrés par le passé par le pays.

    Le Portugal réitère son désir de voir son territoire maritime agrandi

    Si le Portugal obtient le feu vert de l’ONU, sa dimension maritime sera 40 fois supérieure à sa dimension terrestre. AFP/Desirée Martin

    Le Portugal souhaite agrandir considérablement sa plateforme maritime et attend avec impatience l’accord de l’ONU sur la question.

    Comme tout pays ayant une façade maritime, le Portugal dispose d’une zone économique exclusive (ZEE). Cette dernière délimite un périmètre de 200 milles nautiques en bordure du territoire. A l'intérieur de cette ZEE, un Etat est souverain, que ce soit dans le domaine de l’exploration du territoire ou des ressources qui s'y trouvent. Bien que le Portugal ne soit pas vaste, le pays présente tout de même 800 km de côtes. Et surtout, il possède deux archipels dans l’océan Atlantique : Madère et les Açores. Cela lui permet de faire grimper sa ZEE à près de 1,8 million de kilomètres carrés. C’est la troisième zone exclusive européenne et la onzième au niveau mondial. La France, avec 11,7 millions kilomètres carrés, serait la première ZEE mondiale, ou la seconde, derrière les Etats-Unis selon d’autres modes de calculs.

    Agrandir sa zone d’influence

    Le Portugal a fait un constat : il ne dispose pas d’une zone exclusive économique unique, mais de trois zones, non reliées entre elles ; celle du continent, celle des Açores et celle de Madère. Pour contourner ce problème, il pourrait être possible d’obtenir un agrandissement de la zone d’influence par le truchement de la plateforme maritime. Le décompte ne se fait plus selon la surface maritime, mais grâce au fond de l’océan. En effet, la convention des Nations unies sur la mer permet à un pays de faire une demande d’élargissement pacifique de son territoire marin. Problème : il faut être en mesure de déterminer les limites de la croûte terrestre immergée de son territoire. Le Portugal a présenté son dossier en 2009, mais l’ONU a demandé au pays d’apporter d’autres éléments scientifiques. Lisbonne a donc récemment revu sa copie.

    Une importance capitale

    Du coup, le Portugal pourrait prendre le contrôle de fonds marins virtuellement très riches. Ses archipels, Madère et Açores, sont situés sur des failles impressionnantes. Ils font partie du plateau de la Macaronésie, qui englobe également les îles Canaries appartenant à l’Espagne, et le Cap-Vert. Le développement de l’offshore étant prometteur, que ce soit sur le plan énergétique ou minier, la perspective d’agrandir son influence maritime ravit les Portugais. De plus, en redessinant ses frontières maritimes extérieures, le pays gagne un nouveau contrôle sur ses ressources halieutiques. Si le Portugal obtient le feu vert de l’ONU, sa dimension maritime sera quarante fois supérieure à sa dimension terrestre. Mais lui il faudra prendre son mal en patience et attendre deux ou trois ans avant une éventuelle réponse positive.


    Sur le même sujet

    • Portugal / Environnement

      Portugal: les incendies ont ravagé 141000 hectares depuis le début de l’année

      En savoir plus

    • Changement climatique / Union européenne

      La canicule dans le sud de l'Europe, un avant-goût du futur

      En savoir plus

    • Agriculture

      Portugal: préserver la nature et l’emploi

      En savoir plus

    • Economie

      L'Etat portugais envisage de nationaliser Novo Banco

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.