GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Pologne: Wroclaw, la ville où les rats sont bien plus nombreux que les hommes

    Il y a 2 millions de rats dans la ville de Wroclaw alors que la population humaine est de 630 000 habitants (image d'illustration). Wikimedia Commons CC-By-2.0 / m01229

    En Pologne, les habitants de Wroclaw sont en guerre contre les rats. Le rapport de force est favorable aux rongeurs : 630 000 habitants contre 2 millions de rats. Les autorités de la ville sont dépassées et les habitants excédés.

    D’après les estimations, à Wroclaw, il y a trois rats pour un habitant. À titre de comparaison, à Paris, c’est deux rats par habitant et à New York, quatre habitants pour un rat ! Mais à Wroclaw, plus on approche du centre-ville, plus la concentration de rongeurs augmente. Aux abords de la place centrale, on compte pas moins de sept rats par habitant !

    Leur présence n’est pas nouvelle, mais leur comportement est de plus en plus agressif. Certains habitants avouent qu’ils ne sortent plus leurs poubelles le soir ou la nuit de peur de tomber sur une horde de rongeurs. Le pire, disent-ils, c’est que les rats n’ont plus peur de l’homme, ils se comportent comme des pigeons et apparaissent dans la rue au beau milieu de la journée.

    Les rats sont présents dans toutes les grandes villes. Comment expliquer qu’il y en ait autant à Wroclaw ? La cité est surnommée « la ville aux 100 ponts », à cause de ses canaux, ses petites îles entourées par le fleuve Oder. C’est l’une des plus belles villes de Pologne, si ce n’est la plus belle, mais c’est aussi un repère idéal pour les rats avec tous ses égouts.

    Les rats peuvent vivre dix jours sans manger, mais seulement 24 heures sans boire. À Wroclaw, ils ont l’un et l’autre en abondance. C’est pourquoi en plus des trois dératisations annuelles, les autorités locales appellent les restaurateurs et les particuliers à trier leurs déchets et à ne pas jeter de nourriture dans des sacs plastiques. C’est trop attirant pour les rongeurs. Du coup, la ville songe à introduire une dératisation permanente et à créer des locaux à poubelle souterrains pour limiter leur prolifération.

    Dans certains pays comme l’Inde ou la Chine, le rat est considéré comme un animal sacré. En France, on l’assimile aux grandes périodes de peste. En Pologne non plus, si vous goûtez les pierogis à la viande, spécialité comparable aux raviolis, vous ne tomberez jamais sur du rat, qui n'est par ailleurs pas considéré comme un animal sacré.

    Au contraire, les personnes âgées sont traumatisées par ces rongeurs, car à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils se nourrissaient de cadavres humains et le régime communiste avait dû consacrer beaucoup d’énergie afin de dératiser le pays.

    Aujourd’hui, on craint évidemment les maladies potentiellement transmissibles par les rats, mais paradoxalement, Wroclaw leur doit une certaine reconnaissance. En effet, en 1997 lors d’une gigantesque inondation, la ville s’était retrouvée entièrement sous l’eau, des tonnes de nourriture pourrissaient. Des épidémies assurées en perspective, mais évitées grâce aux rats qui ont tout dévoré.


    Sur le même sujet

    • Reportage International

      La forêt vierge de Bialowieza, classée patrimoine de l'Unesco, est en danger

      En savoir plus

    • Reportage International

      La crise politique en Pologne

      En savoir plus

    • UE

      UE: la Commission européenne ouvre une procédure d’infraction contre la Pologne

      En savoir plus

    • Union européenne/Pologne

      Bruxelles prête à déclencher les sanctions les plus sévères contre la Pologne

      En savoir plus

    • Pologne

      Pologne: malgré le veto présidentiel, le gouvernement maintient sa réforme

      En savoir plus

    • Pologne

      Réforme de la Cour suprême en Pologne: le président Duda a opposé son veto

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.