GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane

    Les problèmes de l’élevage en Afrique centrale (Rediffusion)

    Bobbo Bakary, responsable de la Confédération nationale des éleveurs de bétail du Cameroun. RFI/Sayouba Traoré

    En termes d’alimentation, l’élevage et la pêche sont les principales sources de protéines d’origine animale dans l’alimentation des populations de cette zone. Les activités pastorales couvrent une superficie d’environ 1,1 million de km². Plus de 35 % des populations au Cameroun et 40 % au Tchad se consacrent aux activités d’élevage. Au Cameroun, l’élevage constitue une des principales activités des populations des provinces du Nord et de l’Extrême-Nord.

    Cette région se situe au premier rang pour le cheptel bovin, 1 657 400 têtes, soit 38 % du cheptel national. Les cheptels de moutons et de chèvres s’élèvent respectivement à 1 362 600 et 1 507 300 têtes, soit 57,8 % et 51,7 % des chiffres nationaux. Ainsi, l’élevage représente la deuxième source de revenus pour les populations rurales, après le coton.

    C’est un secteur qui présente un fort potentiel pour les économies nationales et les budgets des familles. Toutefois, il y a quelques problèmes. En effet, plusieurs contraintes entravent l’accroissement de la productivité du cheptel. Celles-ci sont liées pour la plupart à l’eau et à l’alimentation, à la santé, aux pratiques d’élevage et à l’écoulement des produits. En outre, l’extension des cultures et des zones cynégétiques réduit considérablement les parcours.

    Rediffusion du 21 janvier 2017.


    Sur le même sujet

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Le Conseil international consultatif du cajou ou CICC (Rediffusion)

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Un projet de production de biogaz en Afrique centrale (Rediffusion)

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Le laboratoire central vétérinaire du Mali (Rediffusion du 4/03/2017)

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      L’agriculture industrielle et l’accaparement des terres en Afrique

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      La Surveillance biologique du territoire dans le domaine végétal

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Comment revaloriser le tissage traditionnel au Bénin?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.