GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Grèce: un nouveau texte de loi pour les transgenres

    Le drapeau arc-en-ciel durant la 5e Gay Pride d'Athènes, le 11 juin 2016. Un nouveau texte de loi permet de reconnaître l'identité des personnes transgenres sans opération. AFP / ANGELOS TZORTZINIS

    La Grèce fait un pas en avant vers le respect des droits des personnes transgenres. Un texte de loi en préparation leur permettrait de faire reconnaître leur identité sans avoir recours à une opération de leurs organes génitaux. Mais la nouvelle législation comporte encore des failles qui inquiètent les organisations non gouvernementales.

    RFI : dans ce texte, le gouvernement officialise simplement une décision déjà prise par la justice
    Charlotte Stiévenard : Oui, il y a un peu moins d’un an et demi, pour la première fois, un tribunal grec a reconnu à un homme trans, né femme mais se sentant homme, le droit de changer son identité de genre sur ses papiers, sans être obligé de recourir à une opération. C’est ce que prévoyait une loi grecque depuis 1976. La cour a parlé d’exigence et de pratique excessive, en violation de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme qui stipule que chacun a droit au respect de sa vie personnelle et familiale. Et plus récemment, la cour d’appel d’Athènes est allée plus loin en assimilant cette pratique à de la torture.

    L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty Internationale, tout comme les Associations Color Youth et l’Association grecque de soutien aux personnes transgenres ont lancé une pétition pour appeler le gouvernement à aller plus loin
    La proposition de loi attend désormais d’être débattue au parlement. Mais ces associations, regrettent qu’elle continue d’exclure les personnes de moins de 17 ans, ainsi que les réfugiés et migrants. Selon elles, le texte prévoit qu’un juge continue de prendre la décision finale en décidant sur des critères d’apparence, ce que dément le ministère de la Justice qui explique qu’il se basera uniquement sur la volonté de la personne qui en fait la demande. Et enfin, ces associations dénoncent le fait que les personnes qui veulent faire reconnaître légalement leur changement de genre soient obligées de divorcer, sans possibilité d’ajouter la modification au certificat de naissance des enfants. Pour Lia Gogou d’Amnesty Internationale, cela va à l’encontre de la Convention européenne des droits de l’homme.

    Pour le ministère de la justice, difficile d’aller plus loin, car le cadre législatif actuel est restreint
    Maria Yannakaki, la secrétaire générale aux droits de l’homme rappelle que pour l’instant, le mariage gay n’étant pas autorisé en Grèce, impossible donc d’autoriser une personne à changer de genre sur ses papiers et à rester marier. Cela reviendrait selon elle à reconnaître de facto le mariage gay alors que seul le pacte civil est accessible aux personnes de même sexe en Grèce. Mais elle rappelle que lors de la dernière réunion du comité central de Syriza, le parti de la gauche radicale, le premier ministre Alexis Tsipras a déclaré qu’il allait s’attaquer à la question du mariage homosexuel. Ce projet de loi doit d'abord passer devant le Parlement.

    En Grèce, le combat des associations LGBT, c’est à dire pour les lesbiennes, gays, bisexuels et trans, reste difficile
    C’est ce qu’explique Marina Galanou, militante de longue date et présidente de l’Association grecque de soutien aux personnes transgenres. Selon elle, les courants conservateurs sont présents dans tous les partis ce qui rend les changements législatifs très lents. Mais ces dernières années, on a vu la visibilité des mouvements en faveur des droits LGBT augmenter, notamment grâce aux Gay Pride d’Athènes et de Thessalonique et le gouvernement actuel pousse aussi le débat. Cette année, le ministère de l’éducation a créé une semaine spéciale consacrée à ces questions dans les écoles avec des discussions et des ateliers. Une décision saluée par les associations, mais pas par l’Église. L’évêque du Pirée connu pour ses positions ultraconservatrices a alors appelé les parents à retirer leurs enfants des écoles, précisément cette semaine.


    Sur le même sujet

    • Cinéma

      Cinéma: «Lola Pater», un rôle de transsexuelle surprenant pour Fanny Ardant

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      La guerre des toilettes pour les transsexuels fait rage aux Etats-Unis

      En savoir plus

    • Bolivie

      Bolivie: les transsexuels et transgenres pourront avoir une nouvelle identité

      En savoir plus

    • Chronique des droits de l'homme

      Transsexuels, des droits encore peu respectés

      En savoir plus

    • Le Rendez-vous des Amériques et d'Haïti

      Acceptess-T, association venant en aide aux transsexuels migrants

      En savoir plus

    • Reportage International

      Brésil/transsexuels : le nombre de candidats au changement de sexe explose depuis que l'opération est remboursée

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.