GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: Syrie, le bourbier de Raqqa

    AFP

    En Syrie, la Vieille ville de Raqqa a été reprise aux mains des jihadistes. C’est une nouvelle étape dans la bataille de Raqqa, « capitale » syrienne de Daech, comme le formule Le Figaro. Combien, désormais, reste-t-il de jihadistes à l’intérieur de Raqqa ? « Entre 700 et 1000 », rapporte ce journal, qui prévoit à son tour « encore deux mois de combats ». Mais la « fin prochaine » du « contrôle territorial jihadiste » annoncera le « retour à la lutte clandestine. La violence ne cessera donc pas, prévient-il. D’autant moins si le traitement politique fait défaut».

    Le journal Sud-Ouest n’écrit pas autre chose. « Passée la satisfaction légitime d’avoir tué les rêves de califat de Daech, tout triomphalisme devrait être banni à Bagdad comme à Washington, Riyad, Londres ou Paris, insiste ce quotidien méridional. Car la reconquête militaire, si coûteuse et encore incomplète, doit, si l’on veut qu’elle serve à quelque chose, être suivie d’une reconquête idéologique et politique tout aussi difficile. »

    Environnement : la feuille de route de Hulot

    En France, le ministre de l’Écologie Nicolas Hulot a reçu sa feuille de route. Une lettre du Premier ministre en l’occurrence. Et cette lettre, le journal Le Parisien l’a lue. Sans surprise, la principale disposition, qui sera contenue dans un projet de loi inscrit mercredi prochain au menu du conseil des ministres concerne les énergies fossiles: le ministre de la Transition écologique et solidaire n’attribuera plus « de nouveaux permis d’exploitation d’hydrocarbures » et les concessions existantes ne seront pas renouvelées. Nicolas Hulot interdira l’exploitation des hydrocarbures «non conventionnels», c’est-à-dire les gaz de schiste, et il devra « réduire les capacités de production » de l’énergie nucléaire de la France. En fermant quelle centrale nucléaire, et quand ? « Mystère », pour Le Parisien.

    LR : la guerre des droites françaises

    Suite des grandes et petites manœuvres au sein du parti Les Républicains. Avec, ce matin, cette mise en garde de Valérie Pécresse. Au lendemain de l’annonce (sans surprise) dans Le Figaro, de la candidature de Laurent Wauquiez à la présidence de ce parti de droite, la présidente LR de la région Ile-de-France estime dans le journal Le Parisien que le «risque» d’un éclatement des Républicains «existe» si Laurent Wauquiez remporte la présidence du parti. Elle met en garde contre toute «porosité avec le Front national». C’est la « ligne rouge », dit Valérie Pécresse au Parisien, « si la droite met les doigts dans cet engrenage-là, ce ne sera plus la droite. Ce ne sera plus ma droite », nuance-t-elle, étant rappelé que l’élection du président des Républicains est prévue les 10 et 17 décembre 2017.

    M’Jid El Guerrab : un « pète » au casque

    Les esprits s’échauffent aussi au sein de La République En Marche. Après avoir agressé un député socialiste, le parlementaire M’Jid El Guerrab est en garde à vue. L’altercation mercredi dans un café parisien a été « violente », souligne Libération. Le député socialiste Boris Faure est en soins intensifs à l’hôpital. En principe, le droit français met le député agresseur à l’abri de poursuites éventuelles contre lui tant que le « bureau » de l’Assemblée nationale n’a pas levé son immunité légale. Mais en cas de délit flagrant, cette levée d’immunité n’est pas requise. « Ce qui est le cas en l’espèce », estime Le Figaro.

    À ce stade, en tout cas, le parti d’Emmanuel Macron ne parle pas d’exclusion, mais il « devra peser la sanction qu’il infligera à son député à l’aune de la loi qu’il a votée sur la moralisation de la vie politique », prévient Le Courrier Picard. « Son geste […] est immoral et ternit l’image d’une classe politique en quête de réconciliation avec les Français », estime ce quotidien du centre-nord de la France.

    Droit du travail : le pouvoir de dire «non»

    La réforme du droit du travail, suite. Les ordonnances à présent publiées, on s’interroge sur l’attitude des syndicats, dont le front est pour l’instant divisé. Le syndicat Force ouvrière n’appelle pas ses militants à descendre dans la rue pour s’opposer à cette réforme. Mais, justement, au sein de ce syndicat, la décision de son secrétaire général Jean-Claude Mailly de ne pas appeler à manifester le 12 septembre « a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans bon nombre de fédérations » énonce Libération. « Menaçant de faire sécession, certains affirment qu’ils défileront avec la CGT » le 12 septembre 2017.
    Justement, s’interroge Le Figaro. Va-t-on bientôt assister en France au «crépuscule des “messieurs Niet”  ? », autrement dit le crépuscule des « professionnels du refus » que furent, selon ce quotidien conservateur, les syndicalistes qui refusaient dans la rue les réformes pourtant votées par les représentants du peuple. Le Figaro cite des noms : feu Henri Krasucki et Louis Viannet, qui dirigèrent jadis le syndicat CGT, Philippe Martinez, qui le dirige aujourd’hui, ou encore feu Marc Blondel, qui, lui, régna en majesté sur le syndicat Force ouvrière. Des syndicats de salariés « ne représentant qu’eux-mêmes », énonce et dénonce Le Figaro, « terrorisant tous les gouvernements », et que ce journal accuse d’avoir été parmi les « premiers responsables du retard pris par la France au cours des dernières décennies ».

    Patelin, ce quotidien conseille au président Macron de ne pas céder le moindre « pouce de terrain » à ses opposants Jean-Luc Mélenchon et Philippe Martinez, « qui risquent d’être d’autant plus bruyants qu’ils seront moins nombreux », prévient Le Figaro.


    Sur le même sujet

    • Revue de presse française

      À la Une: droit du travail, les ordonnances du docteur Macron

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      À la Une: une réforme attendue de pied ferme

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      A la Une: le monde selon Emmanuel Macron

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      A la Une: le plus dur commence…

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      A la Une: rentrée chargée pour Emmanuel Macron

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      A la Une: tenir la maison Macron

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.