GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A Munich, les églises ouvrent leur porte aux musulmans pour la prière

    Une salle de prière catholique, pour une prière musulmane à Munich. © Pauline Curtet

    Munich n’a plus de mosquée pour ses musulmans. Et la situation qui était déjà critique, avant l’arrivée massive de réfugiés en Allemagne, devient de plus en plus intenable.
    En raison des normes de sécurité, qui n’étaient pas respectées, la seule mosquée du centre ville a dû fermer ses portes, et les prix de l’immobilier dans la capitale du land de Bavière, freinent tout nouveau projet.
    Résultat: grâce à la solidarité locale, c’est dans les théâtres ou dans les églises qu’ont lieu désormais les prières du Vendredi. Reportage à Munich, de Pauline Curtet.

    Gérer globalement la crise migratoire
    C’était à nouveau l’objectif très ambitieux du mini-sommet qui s’est tenu à Paris, fin août 2017, entre chefs d’Etats européens et africains.
    Sans utiliser le mot Hotspot, il est clair que l’Europe souhaite identifier dès le Tchad ou le Niger, les migrants qui ont le droit à l’asile. En Libye, ce sera plus difficile étant donné les conditions déplorables de détention des migrants. En attendant, plusieurs pays européens comme l’Italie sont sous pression, et réclament plus de solidarité européenne. Dans ce contexte, où en est-on de la crise migratoire ? Pour en parler, on retrouve Daniel Vigneron du site Myeurop.info

    Plus de place Tito
    La Croatie veut vraiment en finir avec les symboles de son passé socialiste. A Zagreb, le maire qui a passé un accord électoral avec l’extrême droite, a tout simplement débaptisé la place Tito, du nom de l’ancien dirigeant communiste yougoslave. Une décision politique et controversée. A Zagreb, Simon Rico.

    Torero, malgré tout
    La tauromachie n’a plus forcément la cote en Espagne. Les associations de défense de la cause animale multiplient les campagnes et les manifestations contre une tradition qu’ils assimilent à la torture.
    A Madrid, l’école de Tauromachie Jose Cubero, qui a formé par le passé les plus grands torero, est en crise. La municipalité proche de Podemos lui a retiré toutes ses subventions. Elle ne survit que grâce aux aides de la Région, dirigée par les conservateurs. Reportage de François Musseau à Alalpardo, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Madrid, où les jeunes élèves veulent encore croire en leur passion.

    Royal Albert for all
    Dans le quartier chic de Kensington de Londres, en bordure d’Hyde Park, la salle de concert Royal Albert Hall est en pleine mutation. Son nouveau directeur veut donner une nouvelle jeunesse à cette imposante maison ronde de briques rouges. Finie la rigueur victorienne, le Royal Albert Hall veut vivre au rythme du XXIème siècle. A Londres, Marie Billon.


    Sur le même sujet

    • France/Immigration

      Paris accueille un mini-sommet euro-africain sur la crise migratoire

      En savoir plus

    • Espagne

      [REPORTAGE] Espagne: les garde-côtes de Tarifa face à la crise migratoire

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Espagne: tauromachie et dommages collatéraux

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.