GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Economie mondiale: tout va bien !

    Lekki, un quartier de Lagos, le 12 septembre 2017. REUTERS/Akintunde Akinleye

    Nous sommes submergés par les catastrophes. Au Bangladesh, au Niger, dans les Caraïbes, en Floride, le ciel est tombé sur la tête des hommes. Des morts, des dégâts qui se chiffrent en milliards de dollars ou d'euros, et l'annonce de catastrophes ultérieures pour cause de réchauffement climatique. Sans être maladivement pessimiste, on pourrait penser que tout va mal. Et pourtant, c'est inexact. En tout cas sur le plan économique.

    Car la planète semble s'être remise de la grande crise de 2008. Les taux de croissance ont recommencé à décoller. Aux Etats-Unis, des records sont battus. En Europe, même la Grèce est sortie de sa récession. En Afrique, le Nigeria et l'Afrique du Sud aussi. Alors, quelle est la mesure de ce mieux ? Se fait-il au bénéfice de tous ou de quelques-uns ? Quels sont les ingrédients qui ont permis aux économies les plus diverses de retrouver le chemin du développement ? Quel rôle ont joué les banques centrales ? Et quid des politiques gouvernementales ?

    Toutes ces questions, et bien d'autres, pour les deux invités d’Eco d’ici Eco d’ailleurs :

     

    Avec :
    - Benjamin Coriat, professeur d'Economie à l'Université Paris XIII, spécialiste d'économie industrielle de l'innovation et membre du collectif des économistes atterrés

    - Stéphane Colliac, économiste senior chez Euler-Hermes, un spécialiste de l'assurance-crédit qui est une filiale du géant allemand de l'assurance Allianz.

    ► Autres Eléments

    1 / L’amélioration grecque
    Dans la foulée de la crise mondiale, éclatait la crise grecque en 2009. On découvrait l'énorme déficit des comptes publics grecs. En retour, des plans d'austérité très durs pour la population. Aujourd'hui, le gouvernement table sur une croissance de 1,8% pour 2017, et le chômage toujours très élevé a brutalement reculé le mois dernier. Ecoutez ce reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Charlotte Stievenard à Athènes.

    REPORTAGE ECO ICI ECO AILLEURS - Grèce - Charlotte Stievenard 18/09/2017 Écouter

    2 / Le plein emploi canadien
    Le Canada est le pays du G7 avec la croissance la plus importante, 4,5 % depuis le début de l’année 2017. Les exportations vers les Etats-Unis se portent bien, grâce notamment à un faible taux de la devise par rapport au billet vert. Les consommateurs semblent confiants, et investissent beaucoup dans l’immobilier. Au Québec, le nombre de chantiers a augmenté de 11% en un an, à la grande satisfaction des entrepreneurs locaux. C'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Pascale Guéricolas.

    REPORTAGE ECO ICI ECO AILLEURS - Québec - Croissance - Pascale Guéricolas 18/09/2017 Écouter

    3 / Un rapport de la CNUCED
    La Cnuced, la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement vient de publier un rapport très sévère sur la mondialisation. On y parle d'hyper mondialisation et de grandes entreprises qui raflent la mise. Ecoutez ce qu'en dit l'économiste Rachid Bouhia, un des auteurs de ce rapport.

    ECO ICI ECO AILLEURS - CNUCED/ECO Rapport - Rachid Bouhia, un des auteurs du rapport 18/09/2017 Écouter


    Sur le même sujet

    • Nigeria

      [Chronique] Nigeria: l'homme le plus riche d'Afrique change de stratégie

      En savoir plus

    • Grèce

      Le retour de la Grèce sur les marchés financiers

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.