GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La filtration des eaux d’élevage

    Claude Mésuré de la société Aqua Phyto basée à Chinon, en France. ©Sayouba Traore/RFI

    Pour mieux situer les enjeux, quelques chiffres pour situer le problème. L'eau recouvre 72% de la surface du globe pour un volume total estimé à 1 400 millions de Km3. 97,2 %, c’est l’eau salée dans les océans, 2,1% ce sont les glaces aux pôles et les neiges permanentes au sommet des montagnes. Il reste donc 0,7% d’eau douce à la disposition du vivant. Mais ce n’est pas tout. 60 % de cette eau douce est accaparée par 9 pays. A l’opposé 1,1 milliard de personnes réparties dans 80 pays, n’ont pas accès à une eau salubre. Et c’est encore plus vrai dans certaines régions comme le Sahel africain.

    Comment faire de l’élevage quand on sait que les animaux d’élevage sont composés de 65 à 80% d’eau ? D’autant que l’eau utilisée pour les activités en milieu rural est issue à 98% de la pluie. Par exemple, un veau laitier de 1 à 4 mois a besoin de 9 litres d’eau par jour, une génisse laitière de 5 à 24 mois de 25 litres et une vache en lactation de 22,7 litres.

    L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère qu’il y a stress hydrique, si un être humain dispose de moins de 1 700 m3 d’eau par an et pénurie, avec moins de 1000 m3 par an. Il se trouve que 1,4 milliard de personnes vivent avec moins de 1000 m3 d’eau par an. Ces chiffres sont cruels. En moyenne, on a 250 litres par jour et par habitant en Amérique du Nord, 100 à 230 litres en Europe, 150 litres pour un Français et moins de 10 litres en Afrique Subsaharienne. Et on sait que la quantité d’eau douce disponible ne variera pas. Bien au contraire, la disponibilité en eau par habitant a diminué de plus de 40% au cours des vingt dernières années dans les pays sahéliens.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.