GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 27 Avril
Samedi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le maréchal Haftar de retour en Libye après une longue absence (AFP)
    • Etats-Unis: le nouveau secrétaire d'Etat Mike Pompeo en Arabie saoudite, Jordanie et Israël dans les prochains jours (porte-parole)
    • Taxes douanières: l'Europe n'a pas à faire de concessions aux Etats-Unis (Le Maire)
    • Etats-Unis: Bill Cosby déclaré coupable d'agression sexuelle
    • Neuf jeunes Israéliens meurent emportés par une crue (service de santé)
    • Arménie: l'opposant Pachinian se dit le seul candidat possible au poste de Premier ministre
    • Etats-Unis: Mike Pompeo confirmé comme secrétaire d'Etat par le Sénat
    • Des soldats français envoyés en renfort en Syrie depuis deux semaines (Mattis)
    • Le président américain Trump en visite au Royaume-Uni le 13 juillet (ambassadeur)
    • Gaza: Nikki Haley accuse le Hamas d'utiliser des enfants «comme boucliers humains»

    Aung San Suu Kyi est sortie de son silence sur la crise de Rohingyas

    Discours de la conseillère d'Etat birmane Aung San Suu Kyi sur la crise des Rohingyas dans l'Etat de l'Arakane, le 19 septembre 2017 à Naypyidaw. REUTERS/Soe Zeya Tun

    La dirigeante birmane s'est dite « profondément désolée » pour les civils « pris au piège » de la crise. La prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a assuré ce mardi que son pays était « prêt » à organiser le retour des plus de 410 000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh voisin. Ce discours télévisé très attendu après plus de trois semaines de troubles dans l'ouest de la Birmanie. Aung San Suu Kyi n'avait jusqu'ici que mollement appelé l'armée à la retenue et à épargner les civils. Les explications de Sophie Ansel, journaliste, auteur de Nous, les Innommables : un tabou birman (Steinkis Editions).


    Sur le même sujet

    • Reportage International

      En Birmanie, le soutien des musulmans à Aung San Suu Kyi

      En savoir plus

    • Birmanie

      Birmanie: ces bouddhistes dans le déni de la souffrance des Rohingyas

      En savoir plus

    • Birmanie

      Birmanie: la presse officielle vole au secours d'Aung San Suu Kyi

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.